Fin du concours #PrendsMoiChériE de Lovely Sins et présentation du Sharevibe de Fun Factory

Aujourd’hui est le tout dernier jour pour participer au concours #PrendsMoiChériE de Lovely Sins vous permettant de gagner un des 4 Sharevibe de Fun Factory mis en jeu. Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux auront déjà eu l’occasion d’en entendre parler. Pour les autres, foncez, c’est la dernière ligne droite!

J’en profite donc pour vous présenter ce nouveau produit sorti il y a un peu plus d’un mois.

Petit bon dans le passé…

Fin septembre, j’ai reçu un petit message de Lovely Sins m’annonçant une excellente nouvelle : ils avaient réussi à m’obtenir un exemplaire d’un tout nouveau jouet développé par Fun Factory pour les couples et à (je cite) 1000% dans le thème de mon blog. L’objet n’étant pas encore commercialisé, je n’avais pas pu avoir plus d’information et je n’eus d’autre choix que de m’armer de patience tout en imaginant de quoi il pouvait bien s’agir. Un nouveau plug? Un masseur prostatique? Un gode ceinture? Les possibilités étaient nombreuses.

Finalement, c’est avec une grande joie (très bien dissimulée, j’avoue) que je découvris le Sharevibe, évolution des autres Share vendus par Fun Factory. J’allais enfin pouvoir me (re)mettre au pegging!

Malheureusement, le sort s’est acharné sur moi et un petit soucis de “tuyauterie” que je traîne depuis des années à ressurgi et a rendu toute exploration de cette partie de mon anatomie impossible ou, en tous cas, désagréable… Je ne m’attarderai pas sur ce problème étant donné que cela n’a rien de très glamour mais sachez que mon médecin est sur le coup, j’espère donc pouvoir reprendre mes petites activités polissonnes rapidement.

En attendant, je n’ai donc pas encore pu tester ce jouet à ce jour. J’ai néanmoins décidé de vous en parler et de déjà vous proposer une présentation de l’engin.

Présentation du Sharevibe

Le Sharevibe reprend le concept des différents modèle du Share déjà commercialisé par Fun Factory tout en y apportant des améliorations et en supprimant quelques-uns de ses défauts :

  • Il est plus ferme et est donc censé ne plus plier du fait de la gravité.
  • Il est plus fin que le modèle classique du Share (qui m’impressionnait quand même pas mal) et plus gros que le modèle XS (qui a quand même l’air un peu ridiculement petit).
  • Il ne présente plus une forme de pénis stylisée, ce qui pouvait freiner certains hommes et certaines lesbiennes, peu désireux(se) de se faire prendre par un pénis, même stylisé.
  • La partie insérable “côté donneur” a été revue et présente notamment un petit relief destiné à stimuler le clitoris de la donneuse (inutile dans le cas d’un donneur, n’est-ce pas Mogwaï?).
  • Et enfin, comme son nom l’indique, il vibre!
Le Sharevibe en mauve, coloris que nous avons reçu.

Le Sharevibe en mauve, coloris que nous avons reçu.

Tous ces changements résultent des retours donnés à Fun Factory sur les Share précédents et je dois dire que ça fait toujours plaisir de savoir qu’une marque est à l’écoute de ses clients.

Il est disponible en 3 coloris (chair, violet et noir) et est, comme tous les produits de Fun Factory, réalisé en silicone de qualité.

Pour la partie vibrante, il s’agit en fait d’un mini vibromasseur qui vient s’insérer dans le Share au niveau du “coude” et qui se recharge via le système Click’n’Charge de la marque. Notez que le vibro peut également être utilisé seul pour une stimulation externe.

Voilà qui donne envie de tester l’engin! Et je ne manquerai pas de vous en parler dès que j’aurai pu me faire une idée de son efficacité en situation réelle! En tous cas, je peux déjà vous dire que le vibrateur est très puissant!

Je remercie d’ores et déjà Lovely Sins de m’avoir fourni ce jouet et leur remets par la même occasion mes excuses de ne pas avoir encore pu honorer ma part de la transaction.