Avis sur le Cry Baby! 2

Aujourd’hui, et pour la deuxième fois, c’est avec la collaboration de la boutique Neoplaisir que j’ai le plaisir (nouveau donc) de vous présenter un autre test de sextoy. Il s’agit cette fois du Cry Baby! 2 de Love to Love, un oeuf vibrant pas cher assez populaire semble-t-il. Bon par contre, je vous l’annonce déjà, je n’ai pas que du bien à en dire…

Présentation

Cry Baby 2

Le Cry Baby 2 est un oeuf vibrant à télécommande sans fil doté de 12 modes de vibration (3 vitesses et 9 modes qui font alterner ces 3 vitesses dans des ordres variés) . Il est accompagné de sa télécommande donc, qui est munie d’un écran LCD rétro-éclairé (très lumineux) affichant le numéro du mode de vibration utilisé ainsi qu’une vague représentation graphique du dit mode sous forme de barres verticales clignotantes de différentes hauteurs. Je dis vague parce que, franchement, l’idée y est mais ce n’est pas tout à fait ça… Les barres ne clignotent pas en rythme avec les vibrations de l’oeuf, déjà, et les différences de taille des barres ne correspond pas aux différences d’intensité des vibrations. Bon, on s’en fout un peu vu que c’est plus gadget qu’autre chose mais ça a fait tiquer mon côté un peu T.O.C. (tiquer côté TOC, essayez de dire ça très vite 10 fois pour voir…).
Côté piles, la télécommande utilise un format souvent rencontré dans les télécommandes de voitures (12V-23A) et l’oeuf utilise un format que je n’avais jamais vu avant (CR123A). Les piles sont fournies mais ça va être chouette pour les remplacer après!
L’oeuf en lui même est en en ABS rose et est muni d’une cordelette servant à extraire l’oeuf une fois inséré mais aussi d’antenne. Il est garanti sans phtalates.
Moi je trouve que l’ensemble fait quand même un peu cheap. Mais je dois dire que j’ai la même impression pour toute la gamme Love to Love. Rien que leur site web ne me donne pas envie : je trouve le design pas terrible et il n’est pas à jour, le Cry Baby 2 n’est même pas répertorié dessus…

Utilisation

Nous avons testé une première fois le Cry Baby 2 en utilisation externe. Stimulation clitoridienne donc.
Première observation : c’est bruyant!
Deuxième observation : c’est bruyant et en plus c’est pas hyper puissant…
Bon en même temps, c’est pas prévu pour ça mais pour cette fois-là, nous avons finis avec un autre vibro (5 points à qui devine lequel).

La deuxième fois que nous l’avons utilisé, Cannelle l’avais mis en place sans me le dire avant d’aller au lit et m’a fait chercher après l’œuf pour pouvoir le tester une fois que je l’y ai rejointe. Comme un gros bêta que je suis, je n’ai rien vu venir et me suis mis à chercher après sous le lit, dans les tables de nuit, bref, dans toute la chambre. Elle m’a suggéré de l’activer avec la télécommande pour que le bruit nous guide vers sa position et c’est là que j’ai tilté… Impossible de le manquer vu le bruit qu’il fait! Même dans Cannelle…
Cannelle m’a indiqué que les sensations étaient très légères, quasi imperceptibles. J’ai testé les 12 modes de l’engin mais Cannelle n’en a trouvé aucun à son goût à part les 3 premiers modes continus, plus particulièrement le plus puissant. J’ai ensuite commencé à lui caresser l’entre-jambes et il lui a semblé que les vibrations accentuaient les sensations de mes caresses. Là encore, j’ai testé les autres modes pour voir si cela changeait quelque-chose mais c’est encore le mode continu le plus puissant qui lui convenait le plus (ça vaut bien la peine que les gars de chez Love to Love se cassent le cul à mettre des modes différents tiens!). Au bout d’un moment, et comme cela arrive bien souvent, notre ami Zizo a pris la place de mes doigts et Cannelle n’a pas tardé à avoir un orgasme très puissant. C’est déjà plus convaincant que la première utilisation!

Comme Cannelle n’est pas très aventurière, nous n’avons pas testé l’engin dans un endroit public. En même temps, vu le bruit que le bazar fait une fois allumé et le peu de sensations qu’il fourni à Cannelle seul, je ne suis que peu tenté d’essayer de la faire changer d’avis… À la rigueur, pendant un concert, dans une salle de cinéma ou en boite, ça peut le faire mais je ne tenterais pas l’affaire au resto ou pendant un repas de famille. Sauf si vous savez trop bien faire semblant de recevoir un appel sur votre portable…

Conclusion

Trop bruyant, pas assez puissant, 11 modes sur 12 inutiles : vous êtes le maillon faible, au revoir!

Ho et puis non, allez, comme on est sympas et que, grâce à lui, Cannelle a eu un super orgasme, on lui laisse une chance! De plus, je ne perds pas espoir de l’utiliser un jour au cinéma ou pendant un concert…

Et puis, je dois quand même admettre qu’il y a quelques années d’ici, je lui aurais donné la meilleure note. En effet, j’ai testé un autre œuf vibrant dans les années 2000 et il faut avouer que le Cry Baby lui est largement supérieur. Mais les temps changent et je trouve qu’en 2014, le Cry Baby 2 n’a pas sa place…

Encore merci à Neoplaisir de nous avoir permis de réaliser ce test! Vous pouvez retrouver le Cry Baby 2 sur leur boutique.

Avis complémentaires :

Enquête comLove sur les jeux de société coquins dans le couple

Aujourd’hui, comLove lance son enquête sur les jeux de société coquins dans le couple en partenariat avec la boutique Neoplaisir et la sex’perte ChocolatCannelle. N’hésitez pas à y participer, ça ne coûte rien mais cela pourrait vous rapporter un bon d’achat de 50€ valable sur la boutique Neoplaisir. Moi, je dis que ça vaut le coup…

Et bon, tant qu’on y est à parler de comLove, je vous rappelle que, cette semaine, le concours hebdomadaire comLove vous permet de gagner le Désir Papillon d’Idée du Désir, un magnifique sextoy dont vous pouvez lire le test réalisé par mes amis bloggeurs et sex’perts Lilou et Mogwaï du site 69Désirs ICI.

Avis sur le Fairy Wand Black Exceed

Je vous parlais l’autre jour d’une nouvelle que je comptais annoncer, il est maintenant temps de le faire : voilà, nous avons un partenaire!

En effet, il y a maintenant un petit mois, la boutique Neoplaisir m’a contacté pour me proposer de tester des produits pour eux, ce que j’ai évidemment accepté. Il m’a alors été demandé de dresser une liste de produits que nous aimerions tester et c’est donc avec l’aide de Cannelle que nous avons sélectionné une dizaine de produits qui nous tentaient parmi l’énorme choix de la boutique NeoPlaisir. Dans la liste, parmi le reste, le Fairy Black Exceed dont nous avons lu plusieurs tests plutôt convaincants récemment.

C’est ce produit que NeoPlaisir a choisis pour nous et voici donc notre test/compte-rendu.

Attente et réception du colis

Ce que je n’ai pas dit plus haut, c’est que nous n’étions pas au courant de ce que NeoPlaisir avait choisi pour nous. Nous étions donc pressés de recevoir notre colis (surtout moi, j’avoue) et excités à l’idée de découvrir ce qu’il contenait. Le colis est finalement arrivé alors que j’étais au boulot et la question de savoir si je voulais attendre jusqu’au soir ou laisser Cannelle l’ouvrir sans moi s’est posée. Nous l’avons finalement ouvert ensemble, par webcam interposée (je n’ai pas de patience). Cannelle a ouvert le colis et a dévoilé son contenu en dissimulant à moitié sa joie : c’était l’objet de la liste qu’elle voulait le plus!

J’aurais aimé une petite “démo” à la cam mais Cannelle n’a pas compris (ou n’as pas eu envie de comprendre) ma demande et s’est contentée d’une démo technique. Bon, ok, ça fait un bruit dingue et d’après elle, la vitesse maximale fait presque mal au doigts. Elle me signale également que la texture de la tête est un peu bizarre. On verra ça au soir…

Retour à la maison et première impression

Arrivé à la maison, je me fais une première impression de l’appareil, en réel cette fois. Effectivement, ça vibre fort, très fort et c’est bruyant. Je ne connais pas les spécificités techniques de ma visseuse/foreuse mais je crois qu’elle a de quoi rougir face au Black Exceed. Au pire, les voisins s’imagineront qu’on bricole…

Au niveau de la tête, je suis un peu déçu : je pensais qu’il s’agissait de silicone, plutôt souple donc, mais il semblerait que cela soit plutôt du PVC, dur et avec des traces de moulure.

L’appareil est fourni avec une pochette, style satin mais sans notice. Les seules indications disponibles sont sur la boite est c’est plutôt pauvre. Bon, de toutes façons, c’est pas bien compliqué : il y a une molette, plus tu la tournes, plus ça vibre fort. Voilà.

Par contre, bravo pour la pochette, c’est toujours le truc qui manque pour ranger son jouet à l’abris.

Au moment de le débrancher pour le ranger en attendant l’heure du coucher, Cannelle s’est pris une petite drinne en touchant les embouts métalliques de la prise. Apparemment, ça lui avait déjà fait le même coup tout à l’heure… C’est vrai qu’on avait mis un appareil de stimulation électrique sur notre liste mais on ne pensait pas vraiment à ça!

Utilisation en “situation réelle”

L’heure du coucher venue, nous sommes à peine dans le lit que l’appareil est branché et prêt à servir. Dans beaucoup d’autres ménages, c’est un autre appareil qui est branché puisque ce soir, c’est la cérémonie d’ouverture et le premier match d’une compétition de football qui semble être assez bien suivie… Mais pas de foot pour nous ce soir, on préfère largement le sexe!

C’est Cannelle qui ouvre le match, allongé à ses côtés, je passe le Black Exceed sur le haut de son corps : ses seins, son ventre, puis je descends vers son entre-jambes. Vu le poids de l’engin, j’ai vite mal au poignets et mes mouvements ne sont pas très précis. Vu sa taille, c’est déjà pas facile à manœuvrer en plus. Je finis donc par laisser le contrôle à Cannelle et la regarde amoureusement se donner du plaisir. J’aime la regarder ainsi et il nous arrive souvent qu’elle utilise son ZIZO pendant que je guette le moindre de ses soupirs ou de ses tortillements. Ici, c’est quasiment pareil… sauf que c’est beaucoup plus fort et beaucoup plus rapide! En quelques minutes, Cannelle se tend un grand coup en gémissant et retombe, exténuée…

Après quelques minutes de câlins, elle est toujours dans la même position, vidée. Plus tard, Cannelle m’expliquera que la dernière fois qu’elle s’est sentie comme ça, c’était en festival et qu’elle reste persuadée que quelqu’un avait mis quelque-chose dans son verre.

Bon… si je veux poursuivre le test, je vais devoir prendre les choses en main moi-même, seul.

Je laisse donc Cannelle reprendre ses esprits et entreprends de me faire jouir avec notre nouveau jouet. Constat : ça fait du bien mais c’est loin d’être aussi agréable qu’un massage. Je ne suis définitivement pas adepte des vibrations. Pourtant après plusieurs minutes, j’obtiens un orgasme. Enfin, si on peut appeler ça un orgasme, j’ai juste éjaculé en fait. C’était agréable, je sentais quelque-chose monter mais au moment de jouir, rien, juste une éjaculation, mécanique.

Peut-être que je n’étais pas dans l’esprit, il faut dire que je faisais cavalier seule sur ce coup-là…

Malgré tout, le score sera de 2-0 en faveur du Black Exceed ce soir.

Avant de nous endormir, j’offre à Cannelle un massage du dos à l’aide de notre nouvel ami, elle adore!

Petit soucis technique et retour

En débranchant le Black Exceed, ce soir là, je me suis également pris une petite décharge électrique. C’est quand même pas normal ce truc… Craignant l’accident ou d’endommager notre installation électrique, j’ai donc contacté notre contact chez NeoPlaisir pour signaler le problème et celui-ci, après avoir testé plusieurs appareils pour repérer le même comportement, a demandé que je renvoie le Black Exceed pour un échange.

Mise à jour : après en avoir discuter avec un ami électricien, il semblerait que ce comportement soit tout à fait normal. En effet, les condensateurs intégrés au circuit électrique de l’appareil restent légèrement chargés après l’avoir débranché (une histoire de phases électriques propres au courant alternatif). Il suffit de mettre l’engin en position marche une fois débranché pour « vider » les condensateurs et ainsi éviter la « drine ».

Nous attendrons donc son successeur pour explorer plus encore les possibilités de l’engin. Cannelle a hâte!

Encore merci à Neoplaisir pour la confiance qu’ils nous ont accordées, nous espérons avoir encore la possibilité de tester d’autres sympathiques produits grâce à eux.


Avis supplémentaires :