BIOglide anal de JOYDIVISION

bioglide-anal-lubrifiant[1]– Bon, c’coup-ci va falloir le pondre cet article sur le BIOglide anal de JOYDIVISION (non, rien à voir avec Love will tear us apart), je l’avais prévu pour début avril et on est déjà à la fin du mois!
– Ha ben oui, y serait temps… Hé mais attends, c’est du direct là? Tu comptes encore le faire sous forme de dialogue ton article? T’es sûr que tes lecteurs aiment ça?
– Bha, je leur ai demandé leur avis la dernière fois et j’ai eu aucune réponse, « Qui ne dit mot consens », non?
– C’est vrai…
– En plus, c’est super marrant : si je veux, je peux dire que je parle avec la voix de Sylvester Stallone et toi avec la voix de Shirley (de Shirley et Dino)* et ils sont obligés de lire avec leurs voix, écoute ça : pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre!
– Huhu.
– ADRIENNE!
– …
– LA LOI, C’EST MOI!
– Oui mais…
– ET L’ORDRE!
– Oui ben ça va, j’ai compris!
– Haha, t’es trop drôle avec la voix de Shirley!
– Hé mais j’ai pas dit que je voulais bien parler avec cette voix-là moi!
– Ha ben t’as pas le choix, j’ai tous pouvoirs dans mon article!
– Mais j’ai pas env… Mais arrête-euh!
– Haha, trop marrant.
– Pfff…
– Bon ok, redevenons sérieux. Le Bioglide anal on en pense quoi?
– T’as même pas dit qui c’est qui nous l’avait envoyé.
– Ha oui, c’est vrai! C’est qui déjà?
– Ben c’est LilouPlaisir, tu retiens rien hein…
– Ha oui, juste. Bon, et du coup, on en pense quoi?
– Ho ben, à part le fait qu’il est bio et vegan, ce qui est plutôt une bonne chose, il glisse plutôt bien, il dure longtemps et en plus, contrairement à d’autres lubrifiants à la glycérine, je n’ai pas eu de sensation désagréable de chaleur
– Mais?
– Mais quoi?
– Ben les points négatifs…
– Ha, ben il colle pas mal après usage, du coup, obligé de nettoyer à l’eau. Mais c’est le seul gros point négatif, il sent un peu et je n’en ferais pas mon quatre-heure niveau goût mais rien de bien méchant.
– C’est tout?
– Ben ouais, t’as des trucs à ajouter?
– Ben non…
– C’est bon alors?
– Ben, c’est un peu court, non?
– Ha oui ça, mais si t’avais pris moins de temps avec tes conneries, on aurait plus de temps pour en parler, du coup j’abrège…
– Bon… Ok. Voilà alors. Merci à notre partenaire pour l’envoi et à la prochaine pour d’autres tests…

– Dis, tu crois que ça va leur plaire aux lecteurs qu’on abrège autant le test en lui-même?
– Je sais pas moi, t’es sûr que t’en as encore des lecteurs au moins?
– Ben…
– Hé puis, tu l’as dit tantôt : si ils sont pas contents, ils n’ont qu’à le dire!
– C’est vrai…
– Allez, publie ça et qu’on en parle plus!
– Voilà.

* à ce moment-là de l’article, je me tape l’intégrale de Shirley & Dino mais ça, j’ai coupé parce que sinon, c’était trop long hein…

Publicités

Avis sur les capsules de lubrifiant Glix

La semaine passée, j’ai été contacté par Glix via twitter. Glix est une jeune entreprise française qui propose des capsules de lubrifiant qui ont la particularité de pouvoir être utilisées à une seule main. Ils m’ont proposé de m’envoyer quelques-unes de leurs capsules magiques afin que je rédige un avis sur leur produit et comme je suis friand de nouveautés coquines, j’ai évidemment accepté ! Voici donc notre avis sur les capsules de lubrifiant Glix.

La capsule Glix

Une image valant mieux qu’un long discours, je vous présente le visuel utilisé sur le site de la marque :

GlixOuais, je sais, la paresse est un des 7 péchés capitaux… mais la luxure aussi et ça n’a pas l’air de vous gêner!

À l’utilisation, les capsules tiennent leur promesse : 3 doigts suffisent pour faire sortir le lubrifiant et l’utiliser. Nous craignions un peu de voir jaillir le lubrifiant et d’en mettre partout mais il n’en a rien été : le lubrifiant, suffisamment épais, coule normalement sans faire d’histoire.

Bon, quand je dis qu’une main suffis, je parle de faire sortir une dose de lubrifiant suffisante pour faire ce qu’on à faire. Si on aime pas le gaspillage et qu’on veut bien racler la capsule pour en faire sortir jusqu’à la dernière goutte, une deuxième main ne sera pas de trop…

Autre point positif : si on n’utilise pas toute la dose et qu’on laisse la capsule entamée sur les draps, ça ne coule pas, contrairement aux dosettes “à déchirer” qui, elles, ne se gênent pas pour faire de grosses taches sur la literie…

Au niveau de la quantité de lubrifiant contenue dans la capsule, elle nous a semblé juste idéale, ni trop, ni trop peu : ce qu’il faut.

Nous avons également testé la solidité des capsules et leur résistance à l’écrasement. Nous avons procédé de la façon suivante : une capsule dans le fond de la baignoire et moi-même dessus en équilibre sur un pied, avec chaussure. La capsule n’a pas bronché malgré mes 100 (petits) kilos, on peut dès lors en conclure que ces capsules sont résistantes!

Nous sommes donc très contents du concept très pratique de ces petites capsules, je propose qu’ils fassent les même pour les médocs!

Le lubrifiant Glix

Tout d’abord, petite précision, le lubrifiant contenu dans les capsules Glix est fabriqué par une autre société : Phicogis. Il s’agit en fait de leur gel lubrifiant Jacket. Jamais entendu parler…

J’avoue qu’à ce niveau, nous sommes moins convaincus. En effet, nous avons remarqué 2-3 trucs qui nous chagrinent par rapport au gel en lui-même :

Premièrement, au moment de l’application et pendant tout le rapport qui a suivi, nous avons tous deux ressenti une sensation de chaleur sur les parties recouvertes par le lubrifiant. Pas besoin de vous faire un dessin, je parle de mon zizi et de la zézette de Cannelle. Nous savons que certains lubrifiants proposent cette sensation mais comme il ne semble pas que ce soit le cas de celui-ci, cela nous a semblé plutôt être un problème.

Ensuite, nous avons trouvé (enfin, surtout moi en fait) que le lubrifiant ne se nettoyait pas très bien et qu’il laissait une sensation légèrement collante même après s’être lavé à l’eau claire. C’est peut-être le cas de beaucoup d’autres lubrifiants mais comme nous sommes habitués au lubrifiant Yes à base d’eau qui ne nécessite pas forcément un passage à la salle de bain pour laisser une sensation de propre, nous avons trouvé cela un peu gênant.

Et enfin, la composition du lubrifiant ne nous plaît pas des masses. Voici ce que l’emballage indique :

  • Eau : jusque là, ça va…
  • Glycérine : aïe aïe aïe…
  • Propylène glycol : allergène, pas terrible…
  • Phénoxyéthanol : allergène aussi…
  • Hydroxyethyl cellulose : ça fait mal à la mâchoire mais ça a l’air correct…
  • Carbomer : c’est vague ça…
  • Ethylhexylglycerine : c’est valable au scrabble ça?

On remarque des trucs pas très cool comme par exemple la glycérine qui est reconnue pour provoquer des irritations des muqueuses chez certaines personnes (ça serait ça la sensation de chaleur?).

Pourtant le site promet que leur gel intime “… est neutre à fort pouvoir hydrophile. Il assure une humidification parfaite des muqueuses vaginales et les protège contre d’éventuelles irritations. Le gel est spermicide et non antiseptique. Il est à base d’eau, inodore et ne tâche pas. Il est « MADE IN FRANCE » et de qualité. Il est compatible avec les préservatifs conformément à la norme NF S97-34.”

Mieux, le site de Phicogis promet que leur gel est “… hypoallergénique, compatible avec les préservatifs. Inodore et incolore il ne laisse aucune trace.”

J’avoue que je ne suis pas chimiste ni allergologue et que je me fie ici uniquement aux articles wikipédia que j’ai consultés sur ces ingrédients mais avouez qu’il y a de quoi s’inquiéter…

Par contre, un très bon point quand même à signaler, ça glisse super bien, et ça, c’est tout de même un peu le but essentiel d’un lubrifiant!

Conclusion

Pouce vert pour le concept des capsules, pouce rouge pour le lubrifiant qu’elles contiennent…

Si on me proposait les même capsules avec le lubrifiant à base d’eau de chez Yes dedans, j’achèterais une palette! Enfin, c’est une façon de parler hein, ne l’envoyez pas tout de suite…

Merci en tous cas à Glix de nous avoir envoyé leurs capsules, ce qui nous a permis d’effectuer ce test pour vous.

Avis supplémentaires :

Avis sur le lubrifiant organique à base d’eau Yes

Aujourd’hui, je vous parlerai non pas d’eau ferrugineuse mais du meilleur lubrifiant intime qu’il m’ait été donné d’utiliser, le WD-40 de la fornication, j’ai nommé : le lubrifiant organique Yes (à base d’eau).

Ce lubrifiant nous a été très chaudement recommandé par nos amis de chez Lovely Sins et je dois dire que j’aurais du mal à changer de marque à présent.

Composition :

Pour la petite histoire, ce produit a été élaboré par deux femmes qui ont trouvé que le marché manquait sérieusement d’un produit de lubrification intime à base de produits naturels, hypoallergéniques et non irritants pour les muqueuses. En effet, beaucoup de lubrifiants utilisent la glycérine et des parabènes qui ne sont pas des produits très sains pour l’organisme et qui peuvent se montrer irritants.

Yes est donc composé de produits naturels dont voici la liste :

  • eau (mais ils ne disent pas si il s’agit d’eau ferrugineuse ou pas)
  • aloe vera *
  • gomme de guar *
  • gomme de caroube *
  • extrait de lin *
  • phenoxyethanol (celui-là fait un peu peur mais apparemment, ça va)
  • sorbate de potassium
  • gomme xanthane
  • acide citrique

(les * indiquent des produits bio)

Rien de bien effrayant à ce niveau là donc.

Conditionnement :

Le lubrifiant Yes est vendu sous 4 conditionnements différents : en flacon de 25ml, 75ml et 125ml ou en applicateurs de 5 ml (vendus par 6).

Pour notre part, nous n’avons testé que les flacons de 75 et 125 ml. Nous avons trouvé que le capuchon n’était pas très pratique car il avait une sérieuse tendance à “gicler”. En effet, il faut appuyer sur les côtés du flacon pour faire sortir le lubrifiant et, au début, ça résiste puis, ça lâche d’un coup! Un peu comme le ketchup sauf qu’ici, il n’y a pas d’assiette pour réceptionner (enfin, je sais pas vous mais nous, on fait pas ça avec des assiettes…). Nous avons reporté ce problème aux gens de chez Lovely Sins et ceux-ci nous ont expliqué que la résistance de l’orifice était nécessaire afin de maintenir le gel à l’abri de l’air et ainsi éviter qu’il ne s’altère. Vu comme ça, on va pas se plaindre.

Notez que le lubrifiant Yes se conserve 6 mois, pensez-y au moment de choisir le conditionnement.

Texture :

Entre notre premier et notre deuxième achat du lubrifiant Yes, la formule a été modifiée et il est maintenant moins liquide. Vu le soucis de résistance du capuchon mentionné plus haut, c’était vraiment gênant, quand ça giclait, ça coulait partout. Maintenant, c’est mieux, ça gicle encore mais ça coule moins.

Je dirais que la formule actuelle est juste parfaite, ni trop liquide, ni trop épais.

Il ne colle pas et ne laisse pas cette sensation de “crasse” une fois séché que donnent d’autres lubrifiants.

 En y regardant de près, on remarque des petites boules orange pâle dans le lubrifiant, il s’agit de graines de lin, c’est tout à fait normal.

Odeur/goût :

Point de vue odeur, il y en a une, pas désagréable mais on sent quelque-chose. Personnellement, je trouve que ça sent un peu comme l’odeur du papier WC, une odeur de cellulose… ce qui est tout à fait normal compte tenu de la composition essentiellement végétale du produit.

Question goût, c’est pareil, pas désagréable mais j’aime autant sans qu’avec… en même temps, où est l’intérêt de mettre du lubrifiant pour le sexe oral?

Sensation :

A l’application, on sent tout de suite qu’il ne nous on pas menti sur le côté hydratant du truc, ça fait du bien et ça rafraîchi. Autre preuve du côté hydratant, il arrive souvent qu’après de longue caresses manuelles, mes doigts se fripent comme après être sorti du bain, c’est dire que ça hydrate!

J’ai également remarqué (et Madame Toucoquin pourra confirmer) qu’il a un effet apaisant sur les muqueuses déjà un peu irritée. Par exemple, quand je m’obstine à faire jouir Madame avec les doigts alors qu’elle n’est pas très en forme et qu’à la longue, elle commence à être irritée, là où d’autres lubrifiants ne feraient qu’empirer les choses, celui-ci permet de recommencer de plus belle tout en calmant l’irritation.

Conclusion :

Un produit que je recommanderais et que je recommanderai! Je vois pas quoi dire de plus…

 Note : 5/5 (rien que ça…)

Avis supplémentaires :

Attention : même produit, packaging différent :