[Mise à jour] 20 ans de Fun Factory : promo à l’arrache!

[Mise à jour]

👨 Hé Cannelle, tu vois les toybags de Fun Factory qu’on a dans nos tiroirs secrets?

👩 Les petites trousses dorées qu’on fourre de jouets et de lubrifiant quand on part en vacances là?

👨 Ouais, ceux-là. Hé ben regarde celui là :

toybag20ans

👩 Whoaaa, il est beau! Pourquoi on en a pas un comme ça, nous? J’en veux trop un!

👨 C’est une édition limitée pour fêter les 20 ans de Fun Factory, si t’en veux un, il faut acheter pour plus de 70€ de jouets Fun Factory avant le 3 août.

👩 Hein? Mais c’est après demain ça! Pourquoi t’en as pas parlé plus tôt?

👨 Ben j’ai reçu un mail d’Espace Plaisir pour me prévenir mais c’était quand on était en vacances et j’y ai plus repensé après…

👩 C’est malin.

👨 Ben ouais, mais ça va, il reste 2 jours hein!

👩 Ouais, et en plus, c’est bientôt mon anniversaire…

👨 …


👨 Sinon, je t’ai pas dit mais le toybag, il a été dessiné par Karim Rashid…

👩 C’est qui lui?

👨 J’en sais rien, un designer apparemment mais quand on tape son nom dans Google Images, on trouve que des photos de sa tronche. C’est un gars avec des grosses lunettes qui a l’air d’aimer le rose…

👩 D’accord, t’as d’autres infos pas intéressante comme celle-là ou pas?

👨 Ouais, le toybag, il est en Tyvek!

👩 Ho là là mais je me demande bien qu’est-ce que ça peut être!

👨 Tu sais, j’ai cette faculté de deviner lorsqu’on se paie ma tête. Et là, c’était le cas… J’ai raison?

👩 Un peu, mais vas-y, c’est quoi le Tyvek? Ça me rappelle la matière des bracelets qu’on reçoit parfois dans certains concert, ceux qui sont super difficiles à enlever.

👨 Ha ben oui, c’est ça, c’est la même matière. Quasiment indéchirable.

👩 Mais c’est quoi, un genre de tissu?

👨 Non, c’est des fibres synthétiques qui sont fondues à plat et qui se soudent ensembles, il n’y a pas de tissage…

👩 Bon ben je dormirai moins bête ce soir, merci Jamie…

👨 Et gné gné gné…


[Mise à jour]

👨 Hé, tu sais quoi?

👩 Non, tu vas surement me le dire…

👨 La promo est prolongée jusqu’au 31 août!

👩 Ho. Ca tombe plutôt bien ça…

👨 Pour?

👩 Ben c’est bientôt mon anniversaire…

👨 …

Publicités

Le Miss Bi de Fun Factory

👩 Dis donc, ça fait pas genre un bail que t’as plus écrit un article?

👨 Ha, t’as remarqué aussi?

👩 Ben ouais, c’est pas très sérieux…

👨 T’as raison, je vais m’y mettre tout de suite!

👩 Ben, techniquement, t’es déjà en train de le faire là, du coup…

👨 Ha oui mais si on commence à parler de l’écriture du dialogue dans le dialogue lui-même, ça va embrouiller les lecteurs!

👩 Bha, déjà que tu fais croire à tes lecteurs qu’ils sont en train de lire une conversation qu’on est en train d’avoir en direct alors que cette conversation, on l’a jamais eue en vrai et que tu l’inventes au fur et à mesure que tu l’écris, on est plus à une embrouille prêt!

👨 Bon, tu me laisses écrire maintenant?

👩 Ouais, vas-y. Tu le fais sur quoi ton article alors?

👨 Ben sur le Miss Bi de Fun Factory, c’est marqué dans le titre.

👩 Je sais pas lire le titre, je suis une voix dans ta tête qui a une conversation avec une autre voix dans ta tête que tu retranscris au fur et à mesure que tu l’inventes…

👨 Y faut savoir, je l’inventes au fur et à mesure que je l’écris ou je l’écris au fur et à mesure que je l’invente?

👩 J’ai mal au crâne…

👨 Bon reprenons : le Miss Bi de Fun Factory donc…

FunFactory_MissB[1]

👩 Hé mais attends, c’est celui qu’on a reçu chez Lovely Sins à leurs 10 ans?

👨 Ouais.

👩 C’était en novembre…

👨 Ben ouais.

👩 Il y a 7 mois.

👨 Ouais.

👩 SEPT…

👨 Je sais je…

👩 MOIS!

👨 Oui ben ça va! C’est pas ma faute aussi si tu l’utilises jamais comme il faut ce truc! Comment je fais après pour écrire un article dessus si tu l’utilises pas comme c’est prévu qu’il soit utilisé?

👩 Ben je l’utilise pour me faire jouir et ça marche à tous les coups, c’est pas comme ça que c’est prévu?

👨 Ben si mais il est prévu pour être utilisé en interne avec la grosse partie dedans et la petite partie contre le clito, c’est pas pour rien qu’il a 2 moteurs…

👩 Bha ouais mais tu sais bien que les vibrations ne me font rien dedans et la partie prévue pour le clito n’est pas assez puissante pour me faire décoller. Par contre, le tout en externe, c’est juste nickel. Je te l’ai dit, je jouis à chaque fois!

👨 Bha pour ça, autant utiliser un œuf vibrant, non?

👩 Oui mais j’en ai pas d’aussi puissant…

👨 Ha ben oui, fatalement… Bon, du coup, c’est un avis plutôt positif là?

👩 Ben oui, il est puissant, la poignée est bien pratique et il est pas plus bruyant qu’un autre. En plus il est rechargeable avec le système Click ‘n’ Charge habituel et il tient longtemps avec une charge, que demander de plus? A part un modèle sans le bras clitoridien, je vois pas…

👨 En gros, tu voudrais que Fun Factory fasse un œuf vibrant…

👩 Ouais ou alors un vibro court mais aussi puissant que celui-ci…

👨 Ils doivent bien avoir ça dans leur collection, faudra qu’on regarde.

👩 Oui…

👨 Bon ben du coup, j’ai fini mon article moi…

👩 Ben tu parles pas des modes de vibration et des vitesses?

👨 Ha oui, vu que t’utilises que les modes continus, j’allais oublier…

👩 Ben oui, par contre, la fonction qui retient le dernier mode utilisé est super pratique, j’ai juste à l’allumer et il est déjà sur le bon réglage. C’est juste dommage qu’on ne puisse qu’augmenter la vitesse et pas la diminuer, parfois j’ai envie de commencer plus doucement…

👨 Ha ben oui, vu que les 2 boutons contrôlent chacun leur moteur, on ne peut que parcourir les modes en « cyclant ».

👩 Ça se dit ça?

👨 Mon correcteur orthographique me dit que non en tous cas. Il me propose « cyclane » à la place…

👩 C’est quoi ça?

👨 Un composé chimique organique composé uniquement de carbone et d’hydrogène, de formule brute générale CnH2n, et dont les atomes de carbone forment une chaîne qui se referme sur elle-même.

👩 Ouah, tu en sais des chose mon amoureux!

👨 Et ouais!

👩 T’as fait un copier/coller de wikipédia, c’est ça?

👨 Non…

👩 …

👨 C’est un copier/coller de wiktionary.

Le Duke de Fun Factory

Aujourd’hui, nouvel article, nouveau test, nouveau jouet, nouveau partenaire. Enfin, pas si nouveau que ça puisque ça fait depuis septembre que j’ai reçu le jouet de mon nouveau partenaire : Rue des Plaisirs.

Rue des Plaisirs

Le Duke de F²un Factory : présentation

Duke

Le Duke fait partie de la famille des masseurs prostatiques motorisés. Il permet donc un massage de la prostate « statique », c’est à dire sans mouvement de va-et-vient à proprement parler, accompagné de vibrations.

Enfin, le Duke n’est pas vibrant, en fait, c’est la capsule vibrante qui vient se caler dedans qui fait tout le boulot, comme pour le Share Vibe… et c’est la même capsule.
Celle-ci n’offre qu’une intensités de vibrations et 4 modes de vibrations « alternées » (un jour je trouverai comment décrire ces modes), 5 modes en tout donc. Elle est rechargeable via le câble click-n-charge habituel.

Au niveau dimensions, c’est du Fun Factory donc on est dans des dimensions bien costaudes. Je déconseillerais aux débutants de choisir le Duke comme premier jouet anal, enfin, c’est mon avis.
On a une circonférence de 9,5 cm (3 cm de diamètre, à une vache près) à l’endroit le plus épais du machin. Autant dire qu’il vaut mieux être détendu.

taille-duke

Niveau texture et qualité du silicone (ha ouais, j’avais pas dit que c’était du silicone?), c’est le silicone habituel de Fun Factory : qualité top mais ça accroche.

Utilisation du Duke de Fun Factory

Avant de vous parler de mon utilisation du Duke, petite histoire :

En fait, le Duke a fait partie des premiers jouets que j’ai voulu tester quand je me suis intéressé sérieusement au plaisir prostatique. Mais ça, c’était avant que je ne l’ai en main. Parce que une fois en main, je me suis rendu compte qu’il était bien plus gros que ce que j’imaginais et son « coude » me faisait particulièrement peur.

Et puis, finalement, ben c’est bien passé… Il faut dire que j’ai été aidé par un nouveau lubrifiant spécial anal que je vous présenterai plus tard.

Les vibrations sont suffisamment puissantes et bien ciblées ce qui donne des sensations très agréables mais je crois que ce genre de jouet nécessiterait une télécommande, même filaire, pour être vraiment apprécié. En effet, c’est un peu casse gueule de changer de mode quand le bidule est calé entre ses fesses et qu’on a les doigts plein de lubrifiant… De plus, l’unique bouton de la capsule vibrante ne permet qu’une chose : faire défiler les différents modes en boucle alors qu’on aimerait parfois passer d’un mode à l’autre sans devoir se retaper toute la boucle.

Au final, je n’ai toujours pas connu d’orgasme prostatique mais j’ai encore eu cette sensation aussi frustrante qu’agréable d’y être presque.

Conclusion

Je recommanderais le Duke à ceux qui n’ont pas froid aux yeux et que la taille de l’engin n’effraie donc pas.  Fun Factory nous offre encore une fois un jouet de qualité, puissant qui ne déçoit (et cela me semble être une habitude avec Fun Factory) que par ses contrôles.

Encore merci à Rue des Plaisirs de m’avoir fait parvenir cet exemplaire et de m’avoir permis de réaliser ce test.

 

Le Patchy Paul G5 de Fun Factory

Et voici encore un article qui a bien traîné à être publié : le test du Patchy Paul G5 de Fun Factory sponsorisé par mon partenaire Espace Plaisir. Et tant que j’y suis (même si c’est un peu tard), j’en profite pour vous signaler que, jusqu’à la fin du mois d’août, pour toute commande passée sur EspacePlaisir.fr, un vibromasseur gold d’une valeur de 14,90 euros vous est gracieusement offert. Il suffit d’insérer le code PLAISIRETE dans le panier pour bénéficier de cette offre.
ban_page_produit

Présentation de Patchy Paul G5

Le Patchy Paul G5 est, comme son nom l’indique, la 5ème génération d’un des produits les plus emblématiques (et, si je me souviens bien, un des premiers produits) proposés par Fun Factory. Il est de ces produits de la marque qui justifient le mot « fun » dans leur nom.

Le Patchy Paul est disponible en 3 couleurs : Rose Lombric, Rouge Lombric avec coup de soleil et Vert Chenille

Le Patchy Paul est disponible en 3 couleurs : Rose Lombric, Rouge Lombric avec coup de soleil et Vert Chenille

Comme vous pouvez le voir sur les photos, il dispose d’un corps annelé en forme de chenille avec un nez protubérant destiné à stimuler le point G. Ce que vous ne pouvez pas voir sur les photos par contre, c’est qu’il dispose d’un moteur à basse fréquence qui permet des vibrations « profondes » qui se propagent donc mieux dans le corps qu’avec un moteur classique. De plus, son corps à lui est réalisé dans un silicone souple qui permet aux vibrations d’être mieux réparties sur sa surface mais aussi de mieux épouser les formes de son utilisatrice/teur.

Il est rechargeable avec le système Click’N’Charge bien connu de la marque et il est étanche.

Il possède 6 vitesses de vibration exploitées par 12 programmes : 6 programmes simples de vibration continue et 6 autres programmes à intervalles irréguliers, le tout se commandant via les boutons + et -. Le troisième bouton, le bouton FUN sert interrupteur on/off.

Utilisation du Patchy Paul G5

L’ami Paul nous a déjà rejoint quelques-fois sous la couette depuis que nous l’avons. Il a même été utilisé le soir même de son arrivée chez nous, chose plutôt rare. Dès sa sortie de la boîte, Cannelle a trouvé la couleur de celui-ci plutôt dégueu mais a vite changé d’avis en découvrant sa petite bouille sympathique. Paul est censé être un ver de terre ou une chenille mais moi, il me fait plus penser à un petit dinosaure, plus dans le genre de Denver que de l’Indominus Rex . Du coup, le vert lui va plutôt bien…

Patchy Paul

Ver ou dinosaure, Paul est vite devenu l’ami (et bien plus encore) de Cannelle. En effet, bien que la première utilisation n’ait pas été très convaincante, il s’est montré très efficace par après pour la faire jouir à tous les coups, ceci surtout grâce à ses vibrations puissantes et profondes. Sa poignée se montre très pratique pour le manipuler et la forme de son nez est idéale pour stimuler le clitoris et les lèvres, que ce soit à l’endroit ou tête à l’envers. De plus, le voir avec ses petits yeux pleins de malice et son sourire coquin en train de brouter le minou de Madame rajoute à chaque fois un côté rigolo à l’action…

Pour ma part, j’ai bien envie d’inviter notre ami vert à venir faire vibrer son petit nez contre mon point P mais j’ai peur qu’il n’ait peur du noir…

Conclusion

Un vibromasseur puissant et fun, la quintessence de l’esprit Fun Factory. Nous recommandons!


L’avis des collègues

69 DésirsLovely PleasureObjets de Plaisir

Bendybeads de Fun Factory : présentation et première utilisation

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un nouveau jouet qui nous a gracieusement été expédié par notre nouveau partenaire : L’Arbre des Plaisirs. Il s’agit d’une boutique en ligne qui a pour valeurs principales la santé et l’écologie. Cela se traduit par leur engagement à ne proposer que des sextoys sans phtalates, leur action 1 sextoy 1 arbre et leur action recyclage de sextoys (je vous invite à consulter les liens pour plus d’infos, vous savez comment je suis hein).

Arbre des Plaisirs

Arbre des Plaisirs

Comme à notre habitude, nous avons fait une petite liste des jouets qui nous tentaient parmi leur sélection et ils ont choisi de nous expédier les Bendybeads de Fun Factory. Nous avions choisi ce jouet pour moi mais également pour Cannelle qui a récemment décidé de relancer l’exploration des plaisirs de la petite porte arrière.

Les Bendybeads de Fun Factory

Comme leur nom l’indique (si on a fait un peu d’anglais), les Bendybeads sont des perles flexibles. Ou plutôt des perles aux tailles exponentielles enfilées sur un axe flexible… mais j’avoue que ExponentiallySizedBeadsOnAFlexibleAxis ça fait peut-être un peu long comme nom. Donc, en gros, c’est un chapelet anal quoi…

Bendybeads

J’ai mis un rouge pour illustrer mais moi, c’est le noir que j’ai reçu. Il existe en violet aussi.

Il dispose de 5 perles allant de 2 à 3,5 cm de diamètre disposées en alternance sur une bande plate qui se termine par une poignée, le tout fait dans les 25 cm. Ma description est carrément pas claire mais vous avez les photos pour vous rendre compte…

Il est fabriqué avec le célèbre silicone de Fun Factory : doux et souple, ami des poussières.

Première utilisation des Bendybeads

Comme je vous l’ai dit plus haut, en incluant ce jouet sur notre liste, nous avions en tête que Cannelle pourrait l’utiliser dans l’exploration de son petit trou le moins lisse. Sauf que nous avions largement sous-évalué la taille de l’engin et que Cannelle elle est débutante ou presque. Il faut dire que les allemands ont tendance à faire du costaud niveau sextoys, à croire qu’ils ont des plus grands trous que nous. Cannelle a donc, pour le moment, passé son tour et il n’y a que moi qui ai essayé les Bendybeads au final. Une fois.

C’était ce fameux soir où, après plusieurs mois sans y toucher, j’ai eu une envie subite de ressortir la plupart de mes jouets et de m’amuser avec. Le tout, avec l’aide de Cannelle, autant lier l’agréable à l’agréable.
Et donc, après avoir essayé d’autres jouets, ça a été le tour des Bendybeads et Cannelle a entrepris, à ma demande, de m’insérer ces perles une à une. Je dois dire que ça n’a pas été facile, d’une part à cause de la taille et d’autre part, à cause de la texture du jouet qui, malgré l’utilisation de notre lubrifiant habituel, ne glissait pas super bien. Cela s’est donc fait lentement et avec un peu de douleur mais mon côté têtu et l’excitation aidant, Cannelle a finalement réussi à insérer la dernière perle. La sensation de remplissage m’a vraiment plu, par contre, j’aurais aimé que le « raccord » entre les boules soit plus fin, de même au niveau de la poignée, cela afin de reposer un peu mon anus et de mieux profiter des sensations internes. Un autre détail m’a déplu au niveau de la poignée : sa forme. En effet, je trouve la petite « crolle » qui revient en avant plutôt désagréable au niveau de l’anus. Gros problème de confort sur ce produit selon moi donc.

BendybeadsHandle

Au final, je suis de moins en moins satisfait des produits Fun Factory, à cause de la taille des produits qu’ils proposent qui est souvent trop imposante mais aussi à cause de la texture de leur silicone qui me semble « accrocher » beaucoup plus que ce que fait la concurrence. Malgré cela, je ne manquerai pas de réessayer mes Bendybeads peut-être avec plus de lubrifiant et après une préparation plus longue. Je vous tiens au jus!

Avis sur le Cobra Libre 2 de Fun Factory

Aujourd’hui, en plus de vous parler du jouet du jour, je vous présente un nouveau partenaire : Espace Plaisir.

Espace Plaisir

M., du service comm’ d’Espace Plaisir, m’a contacté début décembre pour me proposer de tester des produits de leur boutique en ligne, des sextoys mais aussi de la lingerie. Cannelle n’étant pas une grande fan de lingerie, nous sommes restés sur les sextoys et avons envoyé à M. une (pas si) petite liste des produits qui nous tentaient bien. Et sur cette liste, c’est le Cobra Libre 2 qu’Espace Plaisir a choisi de nous envoyer. Ou plutôt de m’envoyer à moi vu que Cannelle n’est pas vraiment équipée pour profiter des plaisirs qu’offrent le Cobra, bien qu’elle ait quand même participé à ma première découverte de l’engin, mais ça, je vous en parlerai plus tard… En plus, y en a toujours que pour Cannelle alors pour une fois que je pouvais profiter un peu, je ne me suis pas fait prier!

Présentation du Cobra Libre 2

Le Cobra Libre 2 est un stimulateur vibrant pour pénis, plus spécifiquement pour gland. Attention, je ne dis pas que c’est un jouet pour les types un peu gauches hein, juste qu’il est prévu pour stimuler la tête du pénis. Hein? Oui, c’est pour les têtes de bite, on peut dire ça… Oui, enfin non. Ho et puis laissez tomber! C’est un stimulateur pour le bout du zizi. Point.

10[1]Son look me fait (un peu) penser à un genre de mix entre les motos de Tron et le Tantive IV (rien à voir avec tante Yvonne qui ne se fait pas pourchasser par l’Empire, elle) de Star Wars.

Il est composé d’une coque en PVC et d’un insert en silicone (le même silicone attrape poussière que les autres produits Fun Factory) qui forme une sorte de bouche béante.

3[1]

Faites « haaa »…

Il est muni de deux moteurs bien puissants et offre 11 modes de vibration.

La navigation entre les modes se fait à l’aide de 2 boutons (+ et -) et est un peu particulière. En effet, à l’allumage, l’engin démarre sur un mode constant d’intensité moyenne. De là, on peut descendre de 2 vitesses (les « training mode » selon la notice) ou monter de 2 vitesses (« constant mode »). Si on continue à monter, on arrive dans des modes à montée d’intensité progressive (« slalom mode ») au nombre de 3 et, ensuite, arrivent 3 modes où l’intensité varie de façon plus aléatoire (« rock’n roll mode »). Par contre, on ne peut pas descendre d’un mode : toute pression sur le bouton « -« , mis à part pour les modes « training », nous fait revenir au mode constant le plus puissant. Vous avez tout compris? Non? Ben voilà ce que dit la notice :

modescobralibre2

Les plus attentifs repéreront une petite erreur sur la notice par rapport à ce que j’ai expliqué…

Sinon, il est étanche et rechargeable avec le maintenant bien connu système Click’n’charge de Fun Factory.

Utilisation du Cobra Libre 2

L’utilisation est très simple : on insère son gland dans l’ouverture prévue à cet effet et on allume le bazar! Pour l’insertion, un peu de lubrifiant (pas à base de silicone hein!) ou de salive peut être nécessaire.
Côté efficacité, j’avoue que j’ai été agréablement surpris. J’avais déjà testé plusieurs fois les vibrations sur mon gland avec les joujoux de Cannelle et ça ne m’avait jamais convaincu. En effet, les rares fois où j’ai, fastidieusement, obtenu un orgasme, celui-ci était plutôt médiocre. Et je ne vous parle pas de mon expérience avec le Fairy Black Exceed! Du coup, j’étais assez sceptique.
Et pourtant, lors de la première utilisation, l’orgasme est arrivé plutôt facilement et c’était un tout bon orgasme. Bon, il faut dire aussi que les caresses de Cannelle en plus des stimulations de l’engin ont surement aidé…
Et du coup, je n’ai pas attendu longtemps pour réessayer l’appareil seul, dans un bon bain chaud, avec du Led Zepp’ en fond sonore… Ce qui a peut être un peu aidé aussi… Cette fois-là, j’ai commencé alors que j’étais « au repos » mais l’érection est vite apparue et j’ai fini par jouir sur « Dazed and Confused« …
Je l’ai encore utilisé quelques-fois depuis et j’irais même jusqu’à dire que je ne me suis plus masturbé « à la main » depuis que je l’ai…
En fait, le seul petit truc qui me gène quand je l’utilise, c’est que, du fait de la rigidité de l’insert en silicone, il est parfois difficile de ne pas s’en mettre partout au moment de l’orgasme. Quand je l’utilise couché, pas de soucis, je peux arriver à ce que tout reste à l’intérieur si je fais bien attention mais quand je l’utilise assis, impossible pour moi de mettre l’engin dans une position qui me permette de récolter proprement le fruit de ma jouissance. Et même si j’y arrive, impossible de le poser sans en verser le contenu… Pas pratique donc.
Bon, il y a aussi le problème du bruit mais il reste raisonnable et je ne pense pas que nous aurons un jour droit à un vibromasseur totalement silencieux.

Conclusion

Un bon produit qui n’est pas prêt de voir le fond du tiroir de ma table de chevet!


L’avis des collègues :

69 Désirs

Fin du concours #PrendsMoiChériE de Lovely Sins et présentation du Sharevibe de Fun Factory

Aujourd’hui est le tout dernier jour pour participer au concours #PrendsMoiChériE de Lovely Sins vous permettant de gagner un des 4 Sharevibe de Fun Factory mis en jeu. Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux auront déjà eu l’occasion d’en entendre parler. Pour les autres, foncez, c’est la dernière ligne droite!

J’en profite donc pour vous présenter ce nouveau produit sorti il y a un peu plus d’un mois.

Petit bon dans le passé…

Fin septembre, j’ai reçu un petit message de Lovely Sins m’annonçant une excellente nouvelle : ils avaient réussi à m’obtenir un exemplaire d’un tout nouveau jouet développé par Fun Factory pour les couples et à (je cite) 1000% dans le thème de mon blog. L’objet n’étant pas encore commercialisé, je n’avais pas pu avoir plus d’information et je n’eus d’autre choix que de m’armer de patience tout en imaginant de quoi il pouvait bien s’agir. Un nouveau plug? Un masseur prostatique? Un gode ceinture? Les possibilités étaient nombreuses.

Finalement, c’est avec une grande joie (très bien dissimulée, j’avoue) que je découvris le Sharevibe, évolution des autres Share vendus par Fun Factory. J’allais enfin pouvoir me (re)mettre au pegging!

Malheureusement, le sort s’est acharné sur moi et un petit soucis de “tuyauterie” que je traîne depuis des années à ressurgi et a rendu toute exploration de cette partie de mon anatomie impossible ou, en tous cas, désagréable… Je ne m’attarderai pas sur ce problème étant donné que cela n’a rien de très glamour mais sachez que mon médecin est sur le coup, j’espère donc pouvoir reprendre mes petites activités polissonnes rapidement.

En attendant, je n’ai donc pas encore pu tester ce jouet à ce jour. J’ai néanmoins décidé de vous en parler et de déjà vous proposer une présentation de l’engin.

Présentation du Sharevibe

Le Sharevibe reprend le concept des différents modèle du Share déjà commercialisé par Fun Factory tout en y apportant des améliorations et en supprimant quelques-uns de ses défauts :

  • Il est plus ferme et est donc censé ne plus plier du fait de la gravité.
  • Il est plus fin que le modèle classique du Share (qui m’impressionnait quand même pas mal) et plus gros que le modèle XS (qui a quand même l’air un peu ridiculement petit).
  • Il ne présente plus une forme de pénis stylisée, ce qui pouvait freiner certains hommes et certaines lesbiennes, peu désireux(se) de se faire prendre par un pénis, même stylisé.
  • La partie insérable “côté donneur” a été revue et présente notamment un petit relief destiné à stimuler le clitoris de la donneuse (inutile dans le cas d’un donneur, n’est-ce pas Mogwaï?).
  • Et enfin, comme son nom l’indique, il vibre!
Le Sharevibe en mauve, coloris que nous avons reçu.

Le Sharevibe en mauve, coloris que nous avons reçu.

Tous ces changements résultent des retours donnés à Fun Factory sur les Share précédents et je dois dire que ça fait toujours plaisir de savoir qu’une marque est à l’écoute de ses clients.

Il est disponible en 3 coloris (chair, violet et noir) et est, comme tous les produits de Fun Factory, réalisé en silicone de qualité.

Pour la partie vibrante, il s’agit en fait d’un mini vibromasseur qui vient s’insérer dans le Share au niveau du “coude” et qui se recharge via le système Click’n’Charge de la marque. Notez que le vibro peut également être utilisé seul pour une stimulation externe.

Voilà qui donne envie de tester l’engin! Et je ne manquerai pas de vous en parler dès que j’aurai pu me faire une idée de son efficacité en situation réelle! En tous cas, je peux déjà vous dire que le vibrateur est très puissant!

Je remercie d’ores et déjà Lovely Sins de m’avoir fourni ce jouet et leur remets par la même occasion mes excuses de ne pas avoir encore pu honorer ma part de la transaction.