Avis sur le Fairy Wand Black Exceed

Je vous parlais l’autre jour d’une nouvelle que je comptais annoncer, il est maintenant temps de le faire : voilà, nous avons un partenaire!

En effet, il y a maintenant un petit mois, la boutique Neoplaisir m’a contacté pour me proposer de tester des produits pour eux, ce que j’ai évidemment accepté. Il m’a alors été demandé de dresser une liste de produits que nous aimerions tester et c’est donc avec l’aide de Cannelle que nous avons sélectionné une dizaine de produits qui nous tentaient parmi l’énorme choix de la boutique NeoPlaisir. Dans la liste, parmi le reste, le Fairy Black Exceed dont nous avons lu plusieurs tests plutôt convaincants récemment.

C’est ce produit que NeoPlaisir a choisis pour nous et voici donc notre test/compte-rendu.

Attente et réception du colis

Ce que je n’ai pas dit plus haut, c’est que nous n’étions pas au courant de ce que NeoPlaisir avait choisi pour nous. Nous étions donc pressés de recevoir notre colis (surtout moi, j’avoue) et excités à l’idée de découvrir ce qu’il contenait. Le colis est finalement arrivé alors que j’étais au boulot et la question de savoir si je voulais attendre jusqu’au soir ou laisser Cannelle l’ouvrir sans moi s’est posée. Nous l’avons finalement ouvert ensemble, par webcam interposée (je n’ai pas de patience). Cannelle a ouvert le colis et a dévoilé son contenu en dissimulant à moitié sa joie : c’était l’objet de la liste qu’elle voulait le plus!

J’aurais aimé une petite “démo” à la cam mais Cannelle n’a pas compris (ou n’as pas eu envie de comprendre) ma demande et s’est contentée d’une démo technique. Bon, ok, ça fait un bruit dingue et d’après elle, la vitesse maximale fait presque mal au doigts. Elle me signale également que la texture de la tête est un peu bizarre. On verra ça au soir…

Retour à la maison et première impression

Arrivé à la maison, je me fais une première impression de l’appareil, en réel cette fois. Effectivement, ça vibre fort, très fort et c’est bruyant. Je ne connais pas les spécificités techniques de ma visseuse/foreuse mais je crois qu’elle a de quoi rougir face au Black Exceed. Au pire, les voisins s’imagineront qu’on bricole…

Au niveau de la tête, je suis un peu déçu : je pensais qu’il s’agissait de silicone, plutôt souple donc, mais il semblerait que cela soit plutôt du PVC, dur et avec des traces de moulure.

L’appareil est fourni avec une pochette, style satin mais sans notice. Les seules indications disponibles sont sur la boite est c’est plutôt pauvre. Bon, de toutes façons, c’est pas bien compliqué : il y a une molette, plus tu la tournes, plus ça vibre fort. Voilà.

Par contre, bravo pour la pochette, c’est toujours le truc qui manque pour ranger son jouet à l’abris.

Au moment de le débrancher pour le ranger en attendant l’heure du coucher, Cannelle s’est pris une petite drinne en touchant les embouts métalliques de la prise. Apparemment, ça lui avait déjà fait le même coup tout à l’heure… C’est vrai qu’on avait mis un appareil de stimulation électrique sur notre liste mais on ne pensait pas vraiment à ça!

Utilisation en “situation réelle”

L’heure du coucher venue, nous sommes à peine dans le lit que l’appareil est branché et prêt à servir. Dans beaucoup d’autres ménages, c’est un autre appareil qui est branché puisque ce soir, c’est la cérémonie d’ouverture et le premier match d’une compétition de football qui semble être assez bien suivie… Mais pas de foot pour nous ce soir, on préfère largement le sexe!

C’est Cannelle qui ouvre le match, allongé à ses côtés, je passe le Black Exceed sur le haut de son corps : ses seins, son ventre, puis je descends vers son entre-jambes. Vu le poids de l’engin, j’ai vite mal au poignets et mes mouvements ne sont pas très précis. Vu sa taille, c’est déjà pas facile à manœuvrer en plus. Je finis donc par laisser le contrôle à Cannelle et la regarde amoureusement se donner du plaisir. J’aime la regarder ainsi et il nous arrive souvent qu’elle utilise son ZIZO pendant que je guette le moindre de ses soupirs ou de ses tortillements. Ici, c’est quasiment pareil… sauf que c’est beaucoup plus fort et beaucoup plus rapide! En quelques minutes, Cannelle se tend un grand coup en gémissant et retombe, exténuée…

Après quelques minutes de câlins, elle est toujours dans la même position, vidée. Plus tard, Cannelle m’expliquera que la dernière fois qu’elle s’est sentie comme ça, c’était en festival et qu’elle reste persuadée que quelqu’un avait mis quelque-chose dans son verre.

Bon… si je veux poursuivre le test, je vais devoir prendre les choses en main moi-même, seul.

Je laisse donc Cannelle reprendre ses esprits et entreprends de me faire jouir avec notre nouveau jouet. Constat : ça fait du bien mais c’est loin d’être aussi agréable qu’un massage. Je ne suis définitivement pas adepte des vibrations. Pourtant après plusieurs minutes, j’obtiens un orgasme. Enfin, si on peut appeler ça un orgasme, j’ai juste éjaculé en fait. C’était agréable, je sentais quelque-chose monter mais au moment de jouir, rien, juste une éjaculation, mécanique.

Peut-être que je n’étais pas dans l’esprit, il faut dire que je faisais cavalier seule sur ce coup-là…

Malgré tout, le score sera de 2-0 en faveur du Black Exceed ce soir.

Avant de nous endormir, j’offre à Cannelle un massage du dos à l’aide de notre nouvel ami, elle adore!

Petit soucis technique et retour

En débranchant le Black Exceed, ce soir là, je me suis également pris une petite décharge électrique. C’est quand même pas normal ce truc… Craignant l’accident ou d’endommager notre installation électrique, j’ai donc contacté notre contact chez NeoPlaisir pour signaler le problème et celui-ci, après avoir testé plusieurs appareils pour repérer le même comportement, a demandé que je renvoie le Black Exceed pour un échange.

Mise à jour : après en avoir discuter avec un ami électricien, il semblerait que ce comportement soit tout à fait normal. En effet, les condensateurs intégrés au circuit électrique de l’appareil restent légèrement chargés après l’avoir débranché (une histoire de phases électriques propres au courant alternatif). Il suffit de mettre l’engin en position marche une fois débranché pour « vider » les condensateurs et ainsi éviter la « drine ».

Nous attendrons donc son successeur pour explorer plus encore les possibilités de l’engin. Cannelle a hâte!

Encore merci à Neoplaisir pour la confiance qu’ils nous ont accordées, nous espérons avoir encore la possibilité de tester d’autres sympathiques produits grâce à eux.


Avis supplémentaires :

Publicités