Ooh de Je Joue : présentation

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une nouveauté qui m’a été confiée par mes partenaires de la rue des Dames Blanches. Il s’agit d’un produit dont ils ont eu l’exclusivité pour la Belgique (normal, c’est les meilleurs!) : la toute nouvelle gamme de jouets vibrants à forme interchangeable Ooh de la marque Je Joue.

Présentation de la gamme Ooh de Je Joue

gamme Ooh

Comme je l’ai écrit plus haut, Ooh est une gamme de jouets vibrants qui propose plusieurs formes de stimulateurs adaptables sur un seul et même moteur vibrant. C’est un peu la même idée que la fraise du dentiste avec tout ces outils de tortures qui se fixent sur le même moteur pour plus de souffrance avec un investissement moindre. Sauf qu’ici c’est pour le plaisir!

fraises-dentaires

La gamme Ooh se compose donc de plusieurs éléments achetables séparément. Pour le moment, il y a :

Ces éléments sont proposés aux prix de 39,99€ pour le moteur, 19,99€ pour le galet, 34,99€ pour le vibro et 19,99€ pour l’anneau. Ils sont également vendus en 3 packs :

Si vous savez compter, vous remarquez donc qu’il y a moyen d’économiser de 5 à 10€ en prenant les packs…

Le moteur Ooh

Le moteur Ooh propose 3 vitesse de vibration et 2 modes de vibrations « à alternance ». Il est rechargeable via usb avec une prise micro usb standard (prends-en de la graine Lelo!) et est donc fourni avec un câble usb (Aah…) mais sans adaptateur secteur (Ooh…). Il n’est pas étanche comme tel mais une fois assemblé avec un embout, l’ensemble le devient.

Moteur

Il est disponible en blanc et… et ben c’est tout!

Les embouts Ooh

Ils sont réalisés en silicone sain pour le corps et sont proposés chacun en 2 coloris :

  • Hot Pink & Hello Yellow pour le galet
  • Pout Pink & Pink Coral pour le vibro
  • Electric Blue & Cool Aqua pour l’anneau

Vous pouvez voir ce que donnent ces différents coloris sur les images qui illustrent cet article (tavu, j’ai fait ça bien!).
Des couleurs bien fun et acidulées, ça me rappelle la gamme VI-BO de Tenga (qui explore déjà timidement le concept de la modularité d’ailleurs).

Le packaging de la gamme Ooh

Je ne m’attarde habituellement pas trop sur le packaging des produits que je teste parce que, bon, c’est pas avec l’emballage que je prends mon pieds mais avec le produit contenu dedans, mais cette fois-ci, je vais faire une exception. Il faut dire que le(s) packaging(s) de la gamme Ooh se dénotent un peu de ce que j’ai pu voir chez la concurrence. Ici, pas de blister en plastique ou d’écrin en carton mais des pochettes en papier style pochette surprise dans lequel vous retrouvez votre accessoire dans un petit sachet en plastique « satiné » et la notice.

Pour les packs « London », « Vegas » et « Rio », même chose, ils sont présentés dans une grande pochette qui contient les 3 petites pochettes contenant les accessoires.

C’est fun, coloré, on a l’impression d’avoir acheté des bonbons et même si on sait parfaitement ce qu’il y a dedans, on a envie de déballer ses surprises au plus vite!

Premières impressions avant tests sur le terrain

Déjà, j’aime beaucoup le concept. Finalement, à l’intérieur, les jouets sont souvent tous pareil chez un même fabriquant. Regardez Fun Factory, la nouvelle gamme G5 est composée de jouets avec le même moteur à chaque fois, il n’y a que la gaine en silicone qui change, pareil pour les Stronic et, vu leur prix, je serais carrément fan d’un Stronic à gaine interchangeable… Personnellement, j’espère que ce concept va faire des émules et que les autres fabricants vont suivre!

Pour le côté pratique, les embouts s’emboîtent parfaitement sur le moteur et sont faciles à désemboîter. Rien à signaler de ce côté là, ça marche!

Par contre, autant les vibrations me semblent suffisantes sur le galet et l’anneau, autant elles me semblent un peu faiblardes sur l’extrémité du vibro, j’ai l’impression que la propagation n’est pas top mais je ne me prononcerai qu’après les test sur le terrain.

Sinon, petit point sur le packaging, j’ai beau avoir dit plus haut que j’aimais leur design, je trouve leur côté pratique moins convaincant. Déjà, c’est hyper dur d’ouvrir les pochettes sans les déchirer tellement la colle utilisée pour les refermer est forte mais surtout, pour le stockage, c’est pas le top, c’est que ça prend de la place toutes ces pochettes! Ils devraient vendre une boite de rangement avec, ce serait top!

Niveau qualité, on est sur du bon matos. Le silicone est nickel, il est doux, ne colle pas et ne présente pas de défaut. Côté moteur, ça sent la qualité également, rien à redire de ce côté.

Conclusion provisoire

Voilà un produit qui me plait beaucoup de par son concept et sa qualité bien qu’il présente quelques petits défauts. J’ai hâte de voir ce que Je Joue nous réserve pour la suite même si je peux déjà vous dire qu’il y aura du nouveau dans la gamme en 2016…

À très vite pour les tests sur le terrain!


L’avis des collègues

69 Désirs

Publicités

Fleshlight Vibro Anus Originale : premier avis

Aujourd’hui, je vous parlerai d’un nouveau jouet mais aussi d’un nouveau partenaire. En effet, à la fin du mois de juillet, Fleshlight Store, le spécialiste et revendeur officiel des produits Fleshlight en France m’a proposé un partenariat. Etant tenté depuis un bon moment de tester un produit de la célèbre marque de masturbateurs, j’ai évidemment accepté. Ils m’ont donc demandé quels produits j’aimerais testé et, face au nombre de possibilités de leur catalogue, je les ai laissé choisir tout en précisant que j’avais un faible pour les orifices de ces dames les moins lisses et que Cannelle n’aimait pas trop l’idée de me voir fourrer mon zizi dans un moulage des attributs féminins d’une autre femme. Adieu anus de Stoya donc… 😥

Ils m’ont finalement proposé le Fleshlight Vibro Anus Originale et c’est dans un colis neutre et discret que j’ai reçu mon tout premier Fleshlight.

Présentation du Fleshlight Vibro Anus Originale

flvibroanus

Fleshlight Vibro Anus Originale, voilà un nom qu’il est long! Décomposons tout ça :

Fleshlight :
Bon, je ne vous présenterai pas les produits Fleshlight qui sont mondialement connus, déjà parce que je suis un gros fainéant et ensuite parce que je crois bien que tout le monde les connait déjà, non?

Fleshlight

Vibro :
Il s’agit ici en fait d’un Fleshlight classique dont la gaine spéciale comporte 3 emplacements destinés à y glisser 3 capsules vibrantes livrées avec et présentées chacune dans un blister individuel. Chaque capsule contient déjà 3 piles de type LR44 et vous recevez en plus une plaquette de 10 piles de rechange, elle est pas belle la vie?
Le boitier, quant à lui, ne me parait pas différent des autres Fleshlight mis à part qu’il comporte la mention « Vibro ».

Anus :
Pas besoin de vous faire un dessin je crois…

Une petite praline?

Une petite praline?

Originale :
Ce mot désigne la texture interne de la gaine, la partie qui procure les sensations donc. Ici, pas vraiment de texture en fait, c’est lisse. Le choix idéal pour les longues séances de jeu.

Déballage du Fleshlight Vibro Anus Originale

Avant de vous parler de ma première utilisation, je vais vous parler du déballage du Fleshlight Vibro Anus Originale et de sa découverte.

Ma première impression, au moment où le type de la poste me l’a remis a été : « Oufti, qu’c’est lourd! ». En effet, même une fois retirée de son l’emballage, la bête pèse son poids : 710 grammes. A ce moment-là, j’espérais que je n’allais pas trop me fatiguer le bras avec c’te machin!

Je ne vous parlerai pas de l’emballage du produit puisque j’ai reçu une version « bulk » qui n’en comporte donc pas. J’ai reçu mon fleshlight directement dans la boite en carton du colis avec les capsules vibrantes, piles et échantillons de lubrifiant dans un petit sachet à part. C’est pas plus mal, ça me fera du brol en moins.

Ma réaction en ouvrant le couvercle du boitier pour la première fois a été : « Outch, c’est censé être un anus ça? ». Faut dire qu’on est loin d’un vrai anus. On dirait qu’ils ont voulu imiter les petits plis délicats d’un véritable « bouton de rose » mais là, ça ressemble plutôt à des gros poils tout collés. Je me demande presque si je n’aurais pas préféré l’orifice « neutre »…

Anus zoom

Pas glop…

Première utilisation du Fleshlight Vibro Anus Originale

J’ai utilisé mon Fleshlight Vibro Anus Originale pour la première fois en compagnie de Cannelle qui, pendant ce temps-là, se faisait plaisir avec l’ami Paul. Pour une première fois, j’ai voulu tester mon nouveau jouet sans les vibrations et n’ai donc pas mis en place les capsules vibrantes fournies. D’autant plus que ces machins ont l’air bien chiants à placer!

Je dois vous avouer que j’ai été plutôt déçu par cette première fois. Il est certain que c’est à mettre sur le compte de la texture lisse de la gaine que j’ai reçue mais les sensations sont loin d’être intéressantes. De plus, le couvercle du fond qui est censé permettre de varier l’aspiration n’est pas étanche en position fermée ce qui empêche d’avoir un effet de succion convainquant.

Cannelle de son côté a qualifié de « glauque » de me voir pénétrer un faux anus, même mal imité…

Mais la partie la moins glamour reste « l’après ». En effet, juste après avoir joui, j’ai retourné l’engin pour ne pas répandre ma semence dans les draps et j’ai alors constaté que l’opération était un échec puisque mes petits gars s’étaient fait la malle par l’ouverture du couvercle arrière et se répandaient sur la coque de mon Fleshlight. Y en avait PARTOUT! Enfin, heureusement que je m’appelle pas Peter North!

Du coup, pas super convaincu par cette première expérience mais j’attend de tester mon nouveau jouet avec les vibrations pour donner un avis définitif.


Petite surprise de fin d’article (pour ceux qui ont lu jusqu’au bout) : vous pouvez bénéficier de 10% de réduction sur le site de mon partenaire Fleshlight Store en utilisant le code TOUCO10 ! On dit merci Fleshlight Store!


Suite de l’article ici.

Fin du concours #PrendsMoiChériE de Lovely Sins et présentation du Sharevibe de Fun Factory

Aujourd’hui est le tout dernier jour pour participer au concours #PrendsMoiChériE de Lovely Sins vous permettant de gagner un des 4 Sharevibe de Fun Factory mis en jeu. Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux auront déjà eu l’occasion d’en entendre parler. Pour les autres, foncez, c’est la dernière ligne droite!

J’en profite donc pour vous présenter ce nouveau produit sorti il y a un peu plus d’un mois.

Petit bon dans le passé…

Fin septembre, j’ai reçu un petit message de Lovely Sins m’annonçant une excellente nouvelle : ils avaient réussi à m’obtenir un exemplaire d’un tout nouveau jouet développé par Fun Factory pour les couples et à (je cite) 1000% dans le thème de mon blog. L’objet n’étant pas encore commercialisé, je n’avais pas pu avoir plus d’information et je n’eus d’autre choix que de m’armer de patience tout en imaginant de quoi il pouvait bien s’agir. Un nouveau plug? Un masseur prostatique? Un gode ceinture? Les possibilités étaient nombreuses.

Finalement, c’est avec une grande joie (très bien dissimulée, j’avoue) que je découvris le Sharevibe, évolution des autres Share vendus par Fun Factory. J’allais enfin pouvoir me (re)mettre au pegging!

Malheureusement, le sort s’est acharné sur moi et un petit soucis de “tuyauterie” que je traîne depuis des années à ressurgi et a rendu toute exploration de cette partie de mon anatomie impossible ou, en tous cas, désagréable… Je ne m’attarderai pas sur ce problème étant donné que cela n’a rien de très glamour mais sachez que mon médecin est sur le coup, j’espère donc pouvoir reprendre mes petites activités polissonnes rapidement.

En attendant, je n’ai donc pas encore pu tester ce jouet à ce jour. J’ai néanmoins décidé de vous en parler et de déjà vous proposer une présentation de l’engin.

Présentation du Sharevibe

Le Sharevibe reprend le concept des différents modèle du Share déjà commercialisé par Fun Factory tout en y apportant des améliorations et en supprimant quelques-uns de ses défauts :

  • Il est plus ferme et est donc censé ne plus plier du fait de la gravité.
  • Il est plus fin que le modèle classique du Share (qui m’impressionnait quand même pas mal) et plus gros que le modèle XS (qui a quand même l’air un peu ridiculement petit).
  • Il ne présente plus une forme de pénis stylisée, ce qui pouvait freiner certains hommes et certaines lesbiennes, peu désireux(se) de se faire prendre par un pénis, même stylisé.
  • La partie insérable “côté donneur” a été revue et présente notamment un petit relief destiné à stimuler le clitoris de la donneuse (inutile dans le cas d’un donneur, n’est-ce pas Mogwaï?).
  • Et enfin, comme son nom l’indique, il vibre!
Le Sharevibe en mauve, coloris que nous avons reçu.

Le Sharevibe en mauve, coloris que nous avons reçu.

Tous ces changements résultent des retours donnés à Fun Factory sur les Share précédents et je dois dire que ça fait toujours plaisir de savoir qu’une marque est à l’écoute de ses clients.

Il est disponible en 3 coloris (chair, violet et noir) et est, comme tous les produits de Fun Factory, réalisé en silicone de qualité.

Pour la partie vibrante, il s’agit en fait d’un mini vibromasseur qui vient s’insérer dans le Share au niveau du “coude” et qui se recharge via le système Click’n’Charge de la marque. Notez que le vibro peut également être utilisé seul pour une stimulation externe.

Voilà qui donne envie de tester l’engin! Et je ne manquerai pas de vous en parler dès que j’aurai pu me faire une idée de son efficacité en situation réelle! En tous cas, je peux déjà vous dire que le vibrateur est très puissant!

Je remercie d’ores et déjà Lovely Sins de m’avoir fourni ce jouet et leur remets par la même occasion mes excuses de ne pas avoir encore pu honorer ma part de la transaction.

Présentation de comLove

Voici un article que j’aurais dû écrire depuis longtemps, mais que j’ai laissé traîner encore et encore… Aujourd’hui, je vais donc vous parler de comLove.
Pourquoi aujourd’hui? Parce que depuis hier (voyez comme je suis réactif!), comLove organise un concours qui vous permettra de peut-être gagner un joli sextoy et vous ne voudriez pas passer à côté de ça, pas vrai?

C’est quoi comLove?

home

ComLove se présente comme le “journal de bord des amoureux” et en tant que tel, il promet d’aider les couples (TOUS les couples) à aborder ensemble les désirs et attentes de chacun de manière décontractée et de différentes manières.
Le site est en fait articulé autour d’un jeu qui consiste à envoyer à sa moitié une question, un compliment ou une remarque. Selon les cas, un gage sera imposé à l’un(e) ou à l’autre participant(e) : pour les questions, une mauvaise réponse donne un gage à la personne qui a mal répondu et une bonne réponse donne un gage à la personne qui pose la question ; si tu complimentes ta moitié, tu reçois un gage à exécuter pour la récompenser ; si tu lui envoies une remarque, c’est elle qui écope d’un gage pour lui permettre de “se rattraper”.
Les gages reçus sont choisis aléatoirement dans une liste que chaque participant aura au préalable remplie. Le site propose un tas de gages divers et variés, mais il est possible de créer ses propres gages et de les proposer à la publication pour qu’ils soient disponibles aux autres utilisateurs.
Afin de vous inspirer, le créateur du site à également prévu la “météo des désirs”. Cet outil permet de simplement connaître quelles pratiques plaisent ou non à votre partenaire. Comment? C’est très simple : chacun a une liste de pratiques qui lui sont proposées et doit indiquer pour chacune “oui”, “non” ou “peut-être”, le site compare ensuite les deux listes et indique via des icônes et un code couleur quelles sont les pratiques que les deux partenaires aiment, celles qu’ils refusent tous les deux, etc. Vous voyez donc en un clin d’oeil quels gages conviendront le mieux à votre moitié et peut-être même que vous apprendrez des choses!
En plus de ça, le site comporte un portrait chinois à compléter par chacun des partenaires. Encore un moyen d’en savoir plus sur votre partenaire…

Si avec tout ça, vous n’arrivez pas à faire passer le message à votre moitié qu’en fait, ce qui vous botterait vraiment et qui remettrait du piment dans votre vie sentimentale à coup sûr, ce serait de faire l’amour dans une piscine de cassoulet, c’est que vous y mettez vraiment de la mauvaise volonté!

Les sex’perts

Et ce n’est pas tout, afin de vous inspirer encore plus de cochoncetés, le créateur du site a réuni une fine équipe de sex’perts issu de tout l’Internet Coquin : testeurs de sextoys, auteurs de blogs libertins, écrivains érotiques, blogueuses sexo, adeptes du BDSM et même parfois tout cela en même temps!
Je fais (évidemment) partie de la bande (la classe quoi!) et, à ce titre, vous pouvez lire mon interview ici.
N’hésitez évidemment pas à lire les interviews de mes “collègues”, il y en a déjà 7 de publiées et d’autres viendront à raison d’une par semaine.

Le concours

Oui parce que, c’est un peu pour ça que je me suis enfin décidé à vous présenter comLove : le concours.
Le principe est simple : chaque semaine un nouveau prix à gagner en collaboration avec un sex’pert et un partenaire.
Comment gagner? Facile : vous devrez chercher des mots cachés sur différentes pages web (sur comLove, le blog du sex’pert, le site du partenaire …) et répondre à une question. Ensuite, il vous suffira de partager l’image du concours qui vous sera fournie sur le réseau social de votre choix et vous serez en lice pour le tirage au sort.
Cette semaine, il y a un ZINI ROAE offert par Atelier Secret avec la collaboration de Kmille.

Foncez!