Le Satisfyer Pro 2

👩 Dis Toucoquin, tu te souviens de la fois où je t’ai dit que j’avais utilisé le Satisfyer toute seule un matin où t’étais pas là et qu’il m’était arrivé un truc carrément inhabituel?

👨 La fois où tu m’as dit que tu avais joui super fort au point d’avoir ta première expérience d’éjaculation féminine? Un peu que je m’en souviens, c’était en pleine rue et j’ai eu une érection incontrôlable en imaginant la scène! N’empêche, qu’est-ce que je donnerais pour avoir été là et avoir assisté à ça!

👩 Bha, tu as assisté plusieurs fois à mes petits orgasmes humides depuis…

👨 Oui mais j’aurais bien voulu voir ta tête quand tu as eu ton tout premier… Tu aurais pu filmer!
Mais en fait, pourquoi tu me parles de ça?

👩 Ben, vu que tu te décides pas à écrire ton article sur le Satisfyer, je me disais que ce serait une bonne occasion de t’y forcer…

👨 Ha ben c’est réussi, allons-y alors!

👩 On commence par quoi?

👨 On a déjà plus ou moins abordé l’efficacité là…

👩 Oui mais ça ne fait pas tout, il a quelques gros défaut malgré ça.

👨 Genre?

👩 Ben le boucan qu’il fait déjà! Quand il est sur ton clito et que le trou d’aspiration est « bouché », ça va encore mais avant ça ou si il glisse, c’est carrément pas sexy comme bruit!
Puis c’est pas tout! T’as vu la tronche du machin? Il me fait penser à l’Eroscillator un peu, le jouet que je testerais bien juste pour voir si il est aussi efficace qu’il est moche!

👨 Tu n’aimes pas l’effet « bronze »?  C’est censé donner un effet « luxe » pourtant, enfin, j’imagine…

👩 Oui ben y faut vraiment que les designer arrêtent de nous refourguer des trucs style « bling bling » pour faire genre « on fait dans le produit de luxe ». De un, c’est pas pour attacher au sapin de Noël leur truc et de deux, on sait bien que c’est quand même fabriquer en Chine! D’autant que la qualité est pas tellement au rendez-vous je trouve, le tout fait quand même un peu cheap…

👨 C’est sûr…

👩 Et puis, pourquoi il s’appelle le Satifyer Pro 2? Elle est où la version 1??? Elle est où la version pour les amateurs???

👨 Euh… bonne question…

👩 Enfin bon, ça fait partie des trucs qui m’énervent un peu…
Sinon, pour revenir à du positif, le fait qu’il est rechargeable avec un chargeur magnétique est pas mal mais ça fait encore un câble propriétaire en plus qui traîne dans les tiroirs… En plus, on a pas reçu de prise murale avec, juste un câble USB.

👨 Oui mais on a reçu une version pour la presse là, le packaging est pas complet…

👩 Ha oui, c’est vrai…
En tous cas, la batterie tient bien, je l’utilise assez souvent et j’ai pas dû le mettre recharger souvent.

👨 C’est vrai que je le vois plus souvent sur la table de nuit que dans le tiroir…
Et point de vue des modes, t’en penses quoi?

👩 Ben c’est comme d’habitude : c’est sympa d’avoir droit à plusieurs modes et vitesses mais je n’en utilise quand même qu’une seule.

👨 Oui mais imagine : tu n’as qu’un seul mode et il ne te convient pas! Là, au moins, tu as le choix pour trouver TON mode…

👩 Carrément… N’empêche, heureusement que je ne dois pas changer de mode en cours d’utilisation parce que je trouve quand même que les bouton sont un peu durs, mais j’imagine que c’est à cause du fait qu’il est étanche… D’ailleurs, le fait qu’il soit étanche est surement un gros plus mais comme j’utilise jamais de jouet dans mon bain, ça fait encore une option qui me sert à rien…

👨 C’est l’occasion de s’y mettre…

👩 Mmmh… Pourquoi pas… Mais alors, c’est moi qui prend la bonne place dans la baignoire!

👨 Ça roule! Le dernier tout nu doit savonner le dos de l’autre!

satisfyer_dos


Espace LibidoMerci à Espace Libido de nous avoir permis de réaliser ce test en nous fournissant un Satisfyer Pro 2, il est disponible dans leur boutique en ligne parmi de nombreuses autres références.

Le Miss Bi de Fun Factory

👩 Dis donc, ça fait pas genre un bail que t’as plus écrit un article?

👨 Ha, t’as remarqué aussi?

👩 Ben ouais, c’est pas très sérieux…

👨 T’as raison, je vais m’y mettre tout de suite!

👩 Ben, techniquement, t’es déjà en train de le faire là, du coup…

👨 Ha oui mais si on commence à parler de l’écriture du dialogue dans le dialogue lui-même, ça va embrouiller les lecteurs!

👩 Bha, déjà que tu fais croire à tes lecteurs qu’ils sont en train de lire une conversation qu’on est en train d’avoir en direct alors que cette conversation, on l’a jamais eue en vrai et que tu l’inventes au fur et à mesure que tu l’écris, on est plus à une embrouille prêt!

👨 Bon, tu me laisses écrire maintenant?

👩 Ouais, vas-y. Tu le fais sur quoi ton article alors?

👨 Ben sur le Miss Bi de Fun Factory, c’est marqué dans le titre.

👩 Je sais pas lire le titre, je suis une voix dans ta tête qui a une conversation avec une autre voix dans ta tête que tu retranscris au fur et à mesure que tu l’inventes…

👨 Y faut savoir, je l’inventes au fur et à mesure que je l’écris ou je l’écris au fur et à mesure que je l’invente?

👩 J’ai mal au crâne…

👨 Bon reprenons : le Miss Bi de Fun Factory donc…

FunFactory_MissB[1]

👩 Hé mais attends, c’est celui qu’on a reçu chez Lovely Sins à leurs 10 ans?

👨 Ouais.

👩 C’était en novembre…

👨 Ben ouais.

👩 Il y a 7 mois.

👨 Ouais.

👩 SEPT…

👨 Je sais je…

👩 MOIS!

👨 Oui ben ça va! C’est pas ma faute aussi si tu l’utilises jamais comme il faut ce truc! Comment je fais après pour écrire un article dessus si tu l’utilises pas comme c’est prévu qu’il soit utilisé?

👩 Ben je l’utilise pour me faire jouir et ça marche à tous les coups, c’est pas comme ça que c’est prévu?

👨 Ben si mais il est prévu pour être utilisé en interne avec la grosse partie dedans et la petite partie contre le clito, c’est pas pour rien qu’il a 2 moteurs…

👩 Bha ouais mais tu sais bien que les vibrations ne me font rien dedans et la partie prévue pour le clito n’est pas assez puissante pour me faire décoller. Par contre, le tout en externe, c’est juste nickel. Je te l’ai dit, je jouis à chaque fois!

👨 Bha pour ça, autant utiliser un œuf vibrant, non?

👩 Oui mais j’en ai pas d’aussi puissant…

👨 Ha ben oui, fatalement… Bon, du coup, c’est un avis plutôt positif là?

👩 Ben oui, il est puissant, la poignée est bien pratique et il est pas plus bruyant qu’un autre. En plus il est rechargeable avec le système Click ‘n’ Charge habituel et il tient longtemps avec une charge, que demander de plus? A part un modèle sans le bras clitoridien, je vois pas…

👨 En gros, tu voudrais que Fun Factory fasse un œuf vibrant…

👩 Ouais ou alors un vibro court mais aussi puissant que celui-ci…

👨 Ils doivent bien avoir ça dans leur collection, faudra qu’on regarde.

👩 Oui…

👨 Bon ben du coup, j’ai fini mon article moi…

👩 Ben tu parles pas des modes de vibration et des vitesses?

👨 Ha oui, vu que t’utilises que les modes continus, j’allais oublier…

👩 Ben oui, par contre, la fonction qui retient le dernier mode utilisé est super pratique, j’ai juste à l’allumer et il est déjà sur le bon réglage. C’est juste dommage qu’on ne puisse qu’augmenter la vitesse et pas la diminuer, parfois j’ai envie de commencer plus doucement…

👨 Ha ben oui, vu que les 2 boutons contrôlent chacun leur moteur, on ne peut que parcourir les modes en « cyclant ».

👩 Ça se dit ça?

👨 Mon correcteur orthographique me dit que non en tous cas. Il me propose « cyclane » à la place…

👩 C’est quoi ça?

👨 Un composé chimique organique composé uniquement de carbone et d’hydrogène, de formule brute générale CnH2n, et dont les atomes de carbone forment une chaîne qui se referme sur elle-même.

👩 Ouah, tu en sais des chose mon amoureux!

👨 Et ouais!

👩 T’as fait un copier/coller de wikipédia, c’est ça?

👨 Non…

👩 …

👨 C’est un copier/coller de wiktionary.

BIOglide anal de JOYDIVISION

bioglide-anal-lubrifiant[1]– Bon, c’coup-ci va falloir le pondre cet article sur le BIOglide anal de JOYDIVISION (non, rien à voir avec Love will tear us apart), je l’avais prévu pour début avril et on est déjà à la fin du mois!
– Ha ben oui, y serait temps… Hé mais attends, c’est du direct là? Tu comptes encore le faire sous forme de dialogue ton article? T’es sûr que tes lecteurs aiment ça?
– Bha, je leur ai demandé leur avis la dernière fois et j’ai eu aucune réponse, « Qui ne dit mot consens », non?
– C’est vrai…
– En plus, c’est super marrant : si je veux, je peux dire que je parle avec la voix de Sylvester Stallone et toi avec la voix de Shirley (de Shirley et Dino)* et ils sont obligés de lire avec leurs voix, écoute ça : pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre!
– Huhu.
– ADRIENNE!
– …
– LA LOI, C’EST MOI!
– Oui mais…
– ET L’ORDRE!
– Oui ben ça va, j’ai compris!
– Haha, t’es trop drôle avec la voix de Shirley!
– Hé mais j’ai pas dit que je voulais bien parler avec cette voix-là moi!
– Ha ben t’as pas le choix, j’ai tous pouvoirs dans mon article!
– Mais j’ai pas env… Mais arrête-euh!
– Haha, trop marrant.
– Pfff…
– Bon ok, redevenons sérieux. Le Bioglide anal on en pense quoi?
– T’as même pas dit qui c’est qui nous l’avait envoyé.
– Ha oui, c’est vrai! C’est qui déjà?
– Ben c’est LilouPlaisir, tu retiens rien hein…
– Ha oui, juste. Bon, et du coup, on en pense quoi?
– Ho ben, à part le fait qu’il est bio et vegan, ce qui est plutôt une bonne chose, il glisse plutôt bien, il dure longtemps et en plus, contrairement à d’autres lubrifiants à la glycérine, je n’ai pas eu de sensation désagréable de chaleur
– Mais?
– Mais quoi?
– Ben les points négatifs…
– Ha, ben il colle pas mal après usage, du coup, obligé de nettoyer à l’eau. Mais c’est le seul gros point négatif, il sent un peu et je n’en ferais pas mon quatre-heure niveau goût mais rien de bien méchant.
– C’est tout?
– Ben ouais, t’as des trucs à ajouter?
– Ben non…
– C’est bon alors?
– Ben, c’est un peu court, non?
– Ha oui ça, mais si t’avais pris moins de temps avec tes conneries, on aurait plus de temps pour en parler, du coup j’abrège…
– Bon… Ok. Voilà alors. Merci à notre partenaire pour l’envoi et à la prochaine pour d’autres tests…

– Dis, tu crois que ça va leur plaire aux lecteurs qu’on abrège autant le test en lui-même?
– Je sais pas moi, t’es sûr que t’en as encore des lecteurs au moins?
– Ben…
– Hé puis, tu l’as dit tantôt : si ils sont pas contents, ils n’ont qu’à le dire!
– C’est vrai…
– Allez, publie ça et qu’on en parle plus!
– Voilà.

* à ce moment-là de l’article, je me tape l’intégrale de Shirley & Dino mais ça, j’ai coupé parce que sinon, c’était trop long hein…

Bishop de Pretty Love

Pretty Love Bishop– Dis, ça te dit qu’on utilise le Pretty Love Bishop pour une fois? Ça fait longtemps et il serait temps que je ponde mon article quand même un jour…
– Quoi, le vibro avec pleins de modes qui servent à rien là?
– Oui, celui que la boutique en ligne LilouPlaisir m’a envoyé dans leur joli colis, tu sais celui où ils avaient mis des petits canards trop choupis.
– Ha oui, il était super joli leur colis!
– Alors, je le sors?
– Allez, oui. J’espère que les piles sont encore bonnes, on a tellement plus l’habitude d’en utiliser avec tous nos jouets sur batterie…
– Au pire, on prendra les piles de la manette de la Xbox, y faut 2 LR3 AAA, non?
– Oui, mais j’en avait déjà mis 2 neuves la dernière fois vu qu’elles étaient pas fournies, ça devrait aller…
* bzzz bzzz*
– Voilà, c’est bon, il marche encore. Allez, c’est parti! Baisse ta culotte, c’est moi qui pilote!
*bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz*
– Alors?
– Bha, c’est un peu faible, il est au max, là?
– Ouais, c’est la 3ème sur les 3 vitesses disponibles… Après, y a les modes bizarres là…
– Vas-y, essaie pour voir…
*bz bz … … … bz bz … … … bz bz … … …*
– Il est débile ce mode, on dirait que le truc s’éteint à chaque fois! Et les autres sont pas mieux…
– Oui, j’aime pas non plus. En même temps, tu sais qu’y a que les modes continus qui marchent avec moi…
– Ben oui, enfin là, avec ses 30 modes, c’est quand même du gâchis!
– Tant pis, remets le mode continu au max, j’ai un peu envie de jouir quand même là…
– Attends, je dois passer tous les autres modes pour revenir aux modes continus… Ho et puis merde, je l’éteins et je le rallume, ça va plus vite. Voilà. Pas très pratique qu’il n’y ai que 2 boutons. Un bouton pour éteindre/allumer et l’autre pour passer au mode suivant, c’est un peu peu…
– Tu l’as dit!
*bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz*
– Mmmh… c’est bon mais je crois pas que je vais réussir à jouir avec ça, c’est pas assez fort. Sort le Miss Bi!
– À vos ordre Madame!
– Mmmmh… Ouiii… OUIIIIII !!!
[Quelques instants plus tard…]
– Pfiouuu! Rien à faire, à force d’utiliser des trucs puissants sur batteries, les vibro à piles me suffisent plus. Le Bishop, il aurait surement marché comme premier jouet mais là, c’est trop tard pour moi…
– En même temps, c’est pas le même tarif non plus : ils le vendent à 31,00 €, c’est plus une gamme pour les débutants qui veulent pas claquer une fortune pour leur premier sextoy.
– Oui, faudra penser à le mettre dans ton article ça…
– J’y penserai oui…
– Niveau look, il est pas terrible non plus, le plastique fait un peu cheap, non?
– Carrément mais bon, on a ce qu’on paie hein…
– Et ils le font qu’en Fuschia?
– Apparemment, oui…
– Il est étanche?
– Pourquoi, tu veux prendre ta douche avec?
– Nan, je demande…
– Il est pas étanche apparemment, non.
– …
– …
– En tous cas, je préfère mon Miss Bi!
– J’ai cru comprendre oui… Faudra que je fasse un article dessus aussi d’ailleurs…
– On va devoir le tester encore plein de fois alors?
– Coquine va!


 

Voilà voilà, j’ai voulu essayer un nouveau concept, j’espère que ça vous a quand même plu. N’hésitez pas à me dire si c’est de la merde ou si vous pensez que j’ai révolutionné le milieu du blogging ou si vous avez un avis entre les deux.

Encore merci à LilouPlaisir de m’avoir permis de réaliser ce test en m’envoyant le Bishop et de ne pas m’avoir envoyé de lettre de menace vu le temps qu’il m’a fallu pour fournir mon article en échange.

 

Le Duke de Fun Factory

Aujourd’hui, nouvel article, nouveau test, nouveau jouet, nouveau partenaire. Enfin, pas si nouveau que ça puisque ça fait depuis septembre que j’ai reçu le jouet de mon nouveau partenaire : Rue des Plaisirs.

Rue des Plaisirs

Le Duke de F²un Factory : présentation

Duke

Le Duke fait partie de la famille des masseurs prostatiques motorisés. Il permet donc un massage de la prostate « statique », c’est à dire sans mouvement de va-et-vient à proprement parler, accompagné de vibrations.

Enfin, le Duke n’est pas vibrant, en fait, c’est la capsule vibrante qui vient se caler dedans qui fait tout le boulot, comme pour le Share Vibe… et c’est la même capsule.
Celle-ci n’offre qu’une intensités de vibrations et 4 modes de vibrations « alternées » (un jour je trouverai comment décrire ces modes), 5 modes en tout donc. Elle est rechargeable via le câble click-n-charge habituel.

Au niveau dimensions, c’est du Fun Factory donc on est dans des dimensions bien costaudes. Je déconseillerais aux débutants de choisir le Duke comme premier jouet anal, enfin, c’est mon avis.
On a une circonférence de 9,5 cm (3 cm de diamètre, à une vache près) à l’endroit le plus épais du machin. Autant dire qu’il vaut mieux être détendu.

taille-duke

Niveau texture et qualité du silicone (ha ouais, j’avais pas dit que c’était du silicone?), c’est le silicone habituel de Fun Factory : qualité top mais ça accroche.

Utilisation du Duke de Fun Factory

Avant de vous parler de mon utilisation du Duke, petite histoire :

En fait, le Duke a fait partie des premiers jouets que j’ai voulu tester quand je me suis intéressé sérieusement au plaisir prostatique. Mais ça, c’était avant que je ne l’ai en main. Parce que une fois en main, je me suis rendu compte qu’il était bien plus gros que ce que j’imaginais et son « coude » me faisait particulièrement peur.

Et puis, finalement, ben c’est bien passé… Il faut dire que j’ai été aidé par un nouveau lubrifiant spécial anal que je vous présenterai plus tard.

Les vibrations sont suffisamment puissantes et bien ciblées ce qui donne des sensations très agréables mais je crois que ce genre de jouet nécessiterait une télécommande, même filaire, pour être vraiment apprécié. En effet, c’est un peu casse gueule de changer de mode quand le bidule est calé entre ses fesses et qu’on a les doigts plein de lubrifiant… De plus, l’unique bouton de la capsule vibrante ne permet qu’une chose : faire défiler les différents modes en boucle alors qu’on aimerait parfois passer d’un mode à l’autre sans devoir se retaper toute la boucle.

Au final, je n’ai toujours pas connu d’orgasme prostatique mais j’ai encore eu cette sensation aussi frustrante qu’agréable d’y être presque.

Conclusion

Je recommanderais le Duke à ceux qui n’ont pas froid aux yeux et que la taille de l’engin n’effraie donc pas.  Fun Factory nous offre encore une fois un jouet de qualité, puissant qui ne déçoit (et cela me semble être une habitude avec Fun Factory) que par ses contrôles.

Encore merci à Rue des Plaisirs de m’avoir fait parvenir cet exemplaire et de m’avoir permis de réaliser ce test.

 

Loki de Lelo : présentation et premier avis

LeloAprès de longs mois sans en parler (ni pratiquer d’ailleurs), je vais aborder aujourd’hui le sujet du plaisir anal masculin puisque je vais vous présenter le nouveau vibromasseur anal de Lelo : le Loki.

Encore merci à Lelo de m’avoir fait parvenir un exemplaire du Loki pour ce test.

Présentation du Loki de Lelo

Le Loki est donc un vibromasseur spécifiquement pensé pour le plaisir anal et plus particulièrement pour la stimulation de la prostate. Au premier coup d’oeil, je me suis dit qu’ils avaient juste ajouté un frein au Mona mais en fait, la forme est différente : le Mona offre un profil rond et lisse et le Loki présente de légères arêtes sur son pourtour. Mais ça, si j’avais mieux regardé les photos, je l’aurais vu…

LELO_Femme-Homme_LOKI_product_federal-blue_2x
Par contre, ce qui m’a étonné, c’est que le Loki, sorti bien après les Mona et Ina Wave, n’utilise pas le même design tout en silicone de ces derniers mais utilise encore une coque en PVC au niveau de la poignée et des boutons comme le faisait les anciens Mona et Ina « d’ancienne génération ». Sur le coup, je me suis dit qu’il s’agissait d’un produit plus vieux qu’ils gardaient dans leur cartons en attendant le bon moment pour le sortir car le marché des masseurs prostatiques n’était pas assez juteux pour eux. Et puis, il y a quelques jours (semaines? ça passe si vite que ça?), Lelo a sorti *roulement de tambours* le Loki Wave! Le même donc mais avec le système WaveMotion qui donne le fameux mouvement « viens par ici« . Pas top comme timing, enfin, pour le consommateur quoi. Moi je m’en fous, j’ai pas payé le mien mais j’imagine le gars qui s’est acheté le Loki pour voir 3 semaines après que le Loki Wave sortait. C’est comme acheter la PS4 et voir que Sony sort la PS4 Slim 3 semaines après, on se dit qu’on aurait bien gardé nos sous du coup… Enfin bref, passons.

Le Loki est donc un vibromasseur spécifiquement pensé pour le massage prostatique, disais-je.

  • Il dispose de 6/8 modes de vibrations (boutons < et > ) couplés à 8 vitesses de vibration (bouton + et – ).
  • Il est rechargeable et est fourni avec son câble (avec embout propriétaire) et son adaptateur secteur (usb).
  • Il est composé de silicone pour la partie insérable et le frein et d’ABS pour la poignée et les boutons. Il est également étanche tant que la petite languette protégeant la prise de recharge ne bouge pas.
  • Il dispose d’un système de verrouillage spécial « voyage ».
  • Et enfin, il est garanti 1 an plus 10 ans de garantie qualité (en cas de problème, il est remplacé pendant un an et ensuite vous avez droit à 50% sur un autre produit pendant 10 ans).

LELO_Femme-Homme_LOKI_packaging_federal-blue

Utilisation du Loki de Lelo

Une fois un minimum préparé, l’introduction du Loki est plutôt aisée. Il est un peu gros mais il glisse bien donc ça va, il faut juste se détendre. Pour un stimulateur prostatique, je m’attendais à ce qu’il vienne directement appuyer sur ma prostate mais j’ai plutôt été déçu. Il faut dire que sa forme n’est pas vraiment idéale pour cela, il aurait dû être plus recourbé. En plus de cela, il a une furieuse tendance à tourner si je ne le maintiens pas en place. Je suis donc obligé de tenir la poignée en permanence et de la pousser vers l’arrière pour que la pression sur ma prostate se fasse sentir. Et vu que je suis souple comme une porte en plomb, la position n’est pas des plus confortable. D’autant plus que je ne vois absolument pas les boutons dans cette position et que je dois y aller à tâtons pour passer d’un mode ou d’une vitesse à l’autre.
Malgré cela, les vibrations sont très agréables et les modes à intensité et vitesse montante et descendante ont une sérieuse tendance à me mettre dans un état proche de quelque-chose qui ressemble à l’orgasme mais sans y parvenir. Super frustrant quoi. Je pense qu’avec plus de persévérance et une meilleure connaissance de mon corps, je pourrais parvenir à jouir du cul avec ce jouet. Je vous tiens au jus si ça arrive!

Conclusion

La qualité Lelo est encore au rendez-vous même si l’impression d’être face à un de leurs vieux produits ressorti des cartons est là. Je pense que sur quelqu’un qui a plus de bouteille que moi en matière de stimulation prostatique, le Loki peut faire des merveilles et j’ai bien envie de creuser la chose pour arriver à en tirer plus qu’une impression « d’y être presque ».

Ooh de Je Joue : avis complet

Après un premier article de présentation de Ooh, la toute nouvelle gamme de jouets modulables de Je Joue, voici enfin mon avis complet sur ces jouets aux jolies couleurs acidulées.

gamme Ooh

L’embout N°1 : le galet vibrant

Etant donné la similarité dans la forme de l’embout N°1 avec le Siri 2, nous n’avons pas pu nous empêcher de les comparer tous les deux dès la première utilisation. Evidemment, sachant que le Siri 2 est devenu l’outil à orgasme préféré de Cannelle (après moi bien sûr, enfin, je crois…), le N°1 avait bien du soucis à se faire.

Et, effectivement, la première fois, même si elle a trouvé son orgasme « intéressant », Cannelle a trouvé le N°1 un peu faiblard comparé au Siri 2. La deuxième fois, elle a carrément fini par envoyer valser le N°1 pour attraper son Siri 2 pour « se finir ». A la troisième utilisation, par contre, Cannelle a adoré et a confirmé que bien que l’orgasme soit plus lent à obtenir, il dure plus longtemps et est plus intense. Selon elle, le fait que le moteur du Ooh produise des vibrations moins puissantes mais plus profondes fait que le clitoris est moins « anesthésié » ce qui permet de ressentir les effets de l’orgasme plus longtemps. Enfin, c’est ce que j’ai compris, de mon côté, j’ai juste remarqué qu’elle gueulait plus longtemps…

L’embout N°2 : le vibro classique

Alors, celui-là, je vais pas trop m’attarder dessus, il nous a carrément déçu. Les vibrations ne se propagent pas suffisamment, du coup, la main qui manie l’engin est bien vite engourdie mais le bout du jouet, lui, vibre à peine…
Evidemment, si on l’utilise comme un gode vibrant, c’est la partie la plus proche de l’entrée du vagin qui vibrera le plus et c’est donc peut-être un plus mais Cannelle n’utilise jamais ses vibros comme ça donc, pour nous, c’est raté.
Mais nous ne nous sommes pas arrêtés là, en effet, lors de notre visite chez Lovely Sins (notre partenaire sur ce coup-là), le co-gérant, vendeur et donneur de bons conseils, Adnane nous avait fait une démo du produit et nous avait montré que l’on pouvait également utiliser le vibro en l’attrapant par le bout et en utilisant le moteur sur les lèvres et le clitoris. Malheureusement, cela ne marche pas non plus sur Cannelle qui préfère des vibrations plus franches et plus ciblées sur son clitoris. Encore raté.

L’embout N°3 : l’anneau vibrant

Alors pour celui-là, je suis plutôt mitigé. Déjà, Adnane m’avait conseillé de l’enfiler en incluant les testicules et en plaçant le moteur contre le périnée pour plus de sensations. Sauf que quand j’ai voulu l’essayer, seul, lors d’une séance de masturbation, l’anneau s’est avéré serrer beaucoup trop et, en plus de me faire mal, il a donné une couleur bleutée à mon engin qui me plaisait très moyennement (la couleur, pas mon engin). J’ai donc laissé tomber et ai fini ma séance sans utiliser l’anneau. J’avais déjà eu le même soucis avec le Super Soft C-Ring, ça fait donc encore un truc pas adapté à mon gros zizi…

La deuxième fois que j’ai utilisé le N°2, c’était avec Cannelle cette fois et je l’ai placé sans inclure mes bijoux et avec le moteur vers le haut pour que le clitoris de ma douce soit stimulé un maximum. Adnane, encore lui, nous avait dit qu’avec le moteur de Je Joue et grâce a ses vibrations profondes, celles-ci se propageraient à travers Popol. Il nous l’avait démontré en passant ses doigts à travers l’anneau et en nous en faisant sentir le bout (de ses doigts hein!). Sur le coup, nous trouvions la démonstration convaincante mais en situation réelle, nous avons tout de suite déchanté. Ben oui, j’ai pas d’os dans le zizi moi, du coup, les vibrations se propagent tout de suite moins bien!
Cela dit, Cannelle a trouvé les sensations agréables même si elle a regretté que l’anneau réduise la profondeur de pénétration. De mon côté, alors que je pensais que les vibrations et l’anneau auraient un effet retardateur sur mon orgasme, ça a été tout l’inverse et j’ai joui beaucoup plus tôt que d’habitude… Un peu trop intéressantes ces vibrations!

Conclusion

Nous ne sommes donc pas totalement convaincus. Pourtant nous sommes face à un produit de qualité, bien fini, avec un moteur puissant, un joli design, des couleurs acidulées très sympathique, pas très cher pour ce qu’il offre. Le produit idéal quoi!
Mais finalement, est-ce que ce ne serait pas plutôt nous le problème??? Madame a ses petites préférences bien pointues en matière de stimulation par vibrations, Monsieur a le kiki qui se sent oppressé pour un rien et qui fait le sensible dès qu’il y a des vibrations au menu. Comment voulez-vous que l’on donne un avis objectif du coup?

Je pense que malgré qu’ils ne nous aient pas satisfait pleinement, le Ooh et ces embouts sont de très bons produits et sont idéaux comme premier achat puisqu’ils permettent de tester plusieurs types de jouet en un seul achat et pour pas trop cher. Bon, il doit y avoir moyen de trouver moins cher mais comme on dit, on a ce qu’on paie hein!